TPMN massacré en direct sur Watania.TV : Irahiba Mint Abdel Wedoud a réussi son coup…

tpnm irahibaCHEZVLANE : Tous ceux qui ont vu l’émission n’en reviennent certainement pas… Comment monsieur Alassane Dia a-t-il pu aller si mal préparé débattre en direct contre la célèbre présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme qui avait besoin d’une occasion de redorer son blason après sa scandaleuse sortie contre Ould Mkheitir qui lui vaut d’avoir à ses trousses un chapelet d’organisations des droits de l’homme et pas des moindres…

Dès qu’on m’a appelé pour m’inviter à regarder l’émission, j’ai compris que la présidente allait gagner la partie car se payer une aile de Touche Pas à Ma Nationalité, c’est vraiment pas difficile surtout quand on a devant soi un professeur à la Fac, monsieur Alassane Dia, qui sait ce qu’il risque en ces temps où l’on coupe le salaire des opposants, voir l’affaire du RFD , où l’on va jusqu’à vouloir couper l’eau et le courant dans le logement des grévistes à la SNIM. 

Pour ceux qui ne le savent pas, Touche Pas à Ma Nationalité est un mouvement né avec les problèmes d’enrôlement. Le mouvement à peine né s’est ensuite divisé en deux groupes, l’aile dure d’Abdoul Birane Wane et l’aile plutôt diplomatique d’Alassane Dia. Aussi en débattant avec monsieur Dia madame la présidente savait qu’elle ne ferait qu’une bouchée du jeune universitaire. Ce fut le cas.

Ainsi, alors que madame la présidente ose lui donner des leçons de déontologie dans l’exercice de ses fonctions à l’université en lui énumérant ses déclarations qu’elle juge dignes de l’envoyer en prison pour 6 mois à 7 ans d’une part et 5 à 20 ans de l’autre, monsieur Dia ne lui a pas même sorti  ses déclarations dans l’affaire Ould Mkheirtir qui valent à la tête de madame la présidente d’être réclamée par diverses ONG  dans une pétition signée par plus de 3200 personnes, du jamais vu en Mauritanie.

« Nous nous indignons des propos précités de la Présidente de la CNDH et demandons sa destitution, sans délai et son interdiction de présence aux forums internationaux, en particulier dans le Monde libre. 

 Associations des femmes chefs de famille (Afcf)
Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (Amdh)
Conscience et résistance (Cr)
SOS Esclaves »

https://www.change.org/p/signez-nombreux-et-faites-signer-pour-sauver-la-vie-d-un-d%C3%A9tenu-d-opinion

Monsieur Dia a laissé passer cela, soit car il n’en savait rien auquel cas c’est qu’il vit dans une autre galaxie car même de la lune on peut voir de tels gros mots soit car il craignait d’aborder ce sujet mortel par les temps qui courent ; pourtant il aurait dû savoir que sans parler de l’avis de Mohamed El Moctar El Chinguiti, faut-il encore le rappeler, le deuxième texte de Ould Mkheitir prouve que les déclarations de madame la présidente dans cette affaire sont non seulement scandaleuses mais en plus mensongères quand elle dit que le jeune persiste dans ses allégations à savoir ce qu’elle qualifie avant le verdict de la justice d’« écrits d’une violence inénarrable tenus à l’encontre du Prophète Mohamed ( PSL), Prophète de l’Islam, religion de l’Etat et du peuple mauritaniens. Blasphématoires, vexatoires et provocateurs, ces écrits hérétiques ont été  confirmés par leur auteur qui a persisté dans sa diatribe contre l’islam et son Prophète.  ».

http://www.cndh.mr/content/view/210/1/

Rien que sur ce sujet, monsieur Dia avait de quoi faire regretter à madame la présidente d’oser le direct en donnant en plus des leçons de déontologie. Cela dit quelle froide inquisitrice assoiffée de peines  lourdes car, en remarquable présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, elle adore condamner soit avant la justice comme dans l’affaire Ould Mkheitir où elle rappelle la peine de mort prévue selon son accusation soit elle la réclame là où elle estime la justice  clémente notamment face à monsieur Dia ( voir à partir de la minute 7 )

https://www.youtube.com/watch?v=KlX2LWYpNCM&feature=share

On ne le fera pas mais on peut bien entendu faire la liste des insuffisances de monsieur Dia face à madame la présidente qui a ici le beau rôle si facile face à une  jeune organisation divisée, dont les propos ne sont pas toujours mesurés, qui compte pour du beurre sur l’échiquier politique malgré des sorties qui ont fait parler d’elle. Voilà madame la présidente qui remet à sa place ces racistes de TPMN et ce piètre professeur, comme elle dit, c’est une victoire de communication inespérée car croyez bien que la majorité des téléspectateurs ont applaudi des deux mains oubliant la sortie impardonnable de madame la présidente contre Ould Mkheitir.

On pourrait aussi montrer tous les pièges dans lesquels monsieur Dia est tombé comme un enfant, il faut dire que le monsieur est jeune et le direct pas évident. De là certainement que madame la présidente n’a pas raté l’occasion de faire passer son image à la machine à laver en se payant ce professeur tenu par le salaire, son discours fragile et son peu de préparation.

Ainsi comment monsieur Dia peut-il lancer des flèches alors qu’il ne maîtrise pas son sujet ? Il a osé parler de la discrimination en matière de licences délivrées pour les télés et les radios mais quand madame la présidente, pour le ridiculiser encore, lui a demandé s’il était au courant d’un cas où un négro-mauritanien a déposé un dossier et qu’il a été refusé, là monsieur Dia est resté bouche bée ! 

Comment a-t-il pu oublier l’exemple de Kassataya première radio web dirigée par le soninké Abdoulaye Diagana qui a reçu des brochettes  remarquables de hautes personnalités du monde politique, jusqu’à interviewer en exclusivité Moustapha Ould Liman Chavi, Ely Ould Mohamed Vall jusqu’à être reçu par Aziz ?

Incroyable ! Quel cadeau pour madame la présidente un pareil débatteur. Elle s’est même payé le luxe de lui sortir par deux fois,  la vieille formule de Giscard à Mitterrand « vous n’avez pas le monopole du cœur » en se gardant bien de dire un mot sur la source… mais en matière de plagiat, madame la présidente s’y connaît en droit d’auteur comme en droits de l’homme…

http://chezvlane.blogspot.com/2013/04/decret-presidentiel-fait-la-promotion.html

Aussi pour ne pas qu’elle se lance dans d’autres imprudences une autre fois en direct, nous l’invitons à lire ces mots d’Abdoulaye Diagana quand il a appris que le dossier complet déposé pour sa radio n’a pas été retenu. Après ça, madame la présidente cherchera certainement un autre argument que la faiblesse du dossier… Nous lui souhaitons bonne chance !

« Edito de KASSATAYA. Libéralisation des ondes : au nom de la Mauritanie plurielle.

La HAPA vient de proclamer les résultats de l’appel à manifestation d’intérêt pour l’attribution des licences de radio et de télévisions privées en Mauritanie. Comme son nom l’indique, il s’agissait d’une manifestation d’intérêt qui devait en principe lancer l’ouverture des ondes à la concurrence.  Bien naturellement, KASSATAYA avait introduit un dossier.

Nous avons créé une société anonyme de droit mauritanien, produit un engagement pour maintenir un actionnariat stable ainsi que les statuts et les pièces d’identité des actionnaires. Tous ces documents étaient notariés et le dossier instruit par un grand cabinet d’expertise qui a dans son portefeuille clients les plus grandes entreprises étrangères qui se sont établies en Mauritanie. Les résultats se passent de commentaire et pas seulement parce que KASSATAYA, le seul de tous les candidats à avoir une existence réelle depuis trois ans, n’a pas été retenu. »

Lire la suite…

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge