Trafic humain : Des Maliennes exploitées en Mauritanie et Sénégal

Trafic humainDe jeunes dames maliennes sont de plus en plus attirées au Sénégal et en Mauritanie pour y servir comme des domestiques. Ce réseau est entretenu par une dame connue du grand public malien.

Après l’attrait des jeunes garçons, c’est le tour des jeunes filles d’entretenir cette pratique, notamment les jeunes filles domestiques. Il a été constaté ces derniers temps que des filles refusent de servir à Bamako, préférant se rendre au Sénégal ou en Mauritanie pour y travailler comme domestiques.

Cette mafia serait entretenue par une dame connue dans le milieu des domestiques. Pour les drainer vers ces pays, elle leur confectionne des pièces d’identité. Une fois sur les lieux, les filles sont placées chez des clients moyennant un salaire mensuel. Une exploitation à ciel ouvert.

On signale que la solde des servantes dans ces pays serait plus élevée qu’au Mali, où la plupart sont payées en dessous des 10 000 F CFA. Mais c’est sans compter aussi avec la vie chère au Sénégal et l’esclavage dans d’autres pays.

Une situation qui interpelle les autorités à contrôler ce trafic qui s’organise de jour en jour. Ce qui est sûr, après cette étape, ces filles parties vers les côtes ne tarderont pas elles aussi à se lancer dans l’aventure de la traversée de la Méditerranée pour se rendre en Europe.

Bamako, l’approche de la saison des pluies et du mois de ramadan ajoutée à ce trafic crée une pénurie de domestiques.

Ousmane Daou

Source: Essahraa

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge