Tribunal Régional de Sélibaby : Dix ans de prison ferme avec travaux forcés contre l’auteur de viol sur une mineure à Khabou

TribunalLes magistrats  de la cour criminelle du Tribunal Régional de Sélibaby  se sont Penchés  ce 10 Mars sur plusieurs dossiers à l’occasion de la première session criminelle de l’année 2016 ;.

 Au  cours  de  l’audience qu’a présidé le successeur de Chekroud ould Mohamed  le moins qu’on puisse dire est que  les  magistrats de cette cour n’ont pas été cléments  avec les accusés  dans des dossiers  liés à la drogue , au viol, au vol d’animaux et aux atteintes aux mœurs..

 Accusé de séquestration et de viol d’une mineure dans la localité de Khabou à la frontière avec le Mali, Mounirou Ndiaye  écope de dix ans de prison ferme et cent  coups de fouets, peine assortie d’une amende et de frais de justice. Pour atteinte aux mœurs et harcèlement un autre prévenu  a écopé de cinq ans de prison ferme  et  cent coups de fouets assortis d’amende. Pour adultère deux autres  prévenus ont écopé  chacun d’un an de prison ferme et de  cent coups de fouets .Cinq ans de prison ferme assortis d’amende  ont été prononcés contre cinq prévenus  pour affaire de drogue dont la consommation et la commercialisation prend d’ampleurs inquiétantes dans cette wilaya dont  la porosité de  postes de control est l’une des caractéristiques. Deux ans de prison avec sursis  on été prononcé  pour le cas d’Idrissa Niang, originaire de la localité de Sagué Djeri dans la commune de Wompou qui  a été  accusé de consommation de vin et drogue aussi.

Arrêté en  2014 pour avoir dénoncé sa femme qui faisait travaillé leur enfant chez  un groupe  de  malfaiteurs avec qui elle était en collaboration  et placé en détention préventive depuis,Sambel Diao a été acquitté .ces coaccusés écopent de deux ans de prison ferme assortis cent mille MRO d’amende et de frais de justice chacun.

 Pour homicide volontaire, l’auteur du crime de Leya, une localité malienne à l frontière avec la commune d Baediam, lui écope d’un an de prison ferme avec cinq ans d’interdiction d’accès  ceci après que la partie civile ait accepté un consensus obtenu suite à une longue médiation entre les parents. Le seul  mineur présent à l’audience et auteur d’un  meurtre d’un autre mineur retourne pour deux ans  au centre de rééducation de Nouakchott. Ceci également  après  que des parents soient parvenus à un accord et payé la Diya à la partie civile.

Il importe de signaler qu’au cours de cette session criminelle les différents accusés ont  été assistés  ou défendus par  un avocat et le  coordinateur régional de l’AMDH  au Guidimakha. Cependant  que de choses à dire au sujet de la traduction, en pulaar surtout /.

Amadou Bocar Ba/Gaynaako

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge