Trois Femmes à la Barre à l’Audience de la cour criminelle du tribunal Régional de Sélibaby.

menottes - rimweb.net

Plusieurs dossiers ont été jugés  lors de l’audience du Mercredi, 12 Novembre  2014 de la Cour criminelle du tribunal régional de Sélibabi. Sous la houlette de son Président, le magistrat  Ahmed   Maouloud Ould Ethmane, assisté de deux autres magistrats  l’essentiel des cas traités  a   porté  sur  le Zina et infanticide, des vols et coups et blessures volontaires.

 

Au chapitre Zina et infanticide, Oumoulkhairy  mint  Javar, accusée dans le dossier 33/204, écope de deux ans de prisons fermes, d’une amende de soixante mille ouguiya et frais de justice  pendant que l’auteur de sa grossesse est en Cavale au Mali. Dans l’affaire  de l’infanticide, cette originaire de Chleykha, un des fiefs  des Zbeyratt au Guidimakha  a été acquittée  par le Magistrat de la cour  qui n’a pas manqué de rappeler les articles 306 et 307 du code pénal mauritanien.

Au cours de son audience du mercredi ,2/11/ 20 14, la cour criminelle a jugé du Rajme de la nommée El Ich mint Bilal, accusée dans le dossier 42/2004 d’adultère mais acquittée également d’infanticide. Son Co -accusé  dans la même affaire  a été  quant à lui acquitté, faute de preuves.

La cour a également  décidé le placement  sous surveillance judiciaire de la nommée  Mariam Diarra, une mineure de 15 ans, accusée elle aussi d’adultère alors que le malin Moussa Diarra  son Co accusé, lui  écope d’un an de prison ferme ,100 coups de fouets, assortis d’une amende de vingt mille ouguiya  et frais de justice.

 

Pour  Vol, coups et blessures volontaires, deux détenus  ont été condamnés. Il s’agit d’Abou Alassane Dia, très connu du milieu carcéral et d’Ismaël Samba Sow. Pour le premier, impliqué dans plusieurs vols  et casses, il est aussi l’agresseur de l’adjoint au commandant  de la brigade de gendarmerie de Sélibabi lors de son arrestation.

Accusé donc  dans le dossier 125/204 de tels faits,  ce dernier  écope de deux ans de prisons fermes, trente mille ouguiyas d’amende et vingt mille de frais de justice. Il doit indemniser la  partie  civile en cas de réclamation également.

Dans le dossier 120/2014, Ismaël Samba Sow  écope lui aussi de deux ans de prisons fermes, d’une amende de trente mille, plus vingt mille de frais de justice. Tout comme il doit indemniser la partie civile

Ces différents détenus  appelés à la barre  et leurs parents ont  attendu  un jour de plus de leur jugement  pour être  fixés sur le sort. C ‘est  ainsi que la délibération a eu lieu le jeudi ,13/11/204.

A B B /Gaynaako

 

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge