Tunisie: explosion au passage d’un car de la garde présidentielle à Tunis 14 morts confirmés, discours de BCE annoncé

Une bombe visant un bus de la sécurité présidentielleC’était l’heure de pointe à Tunis quand l’opération a été déclenchée. Sous une pluie battante, dans un afflux de voitures (sortie de bureau), à quelques heures de l’intervention télévisée du président Beji Caïd Essebsi sur la chaîne publique Wataniya 1, on compte déjà quinze morts. La garde présidentielle est en charge de la sécurité du président de la République. À cette heure-ci, les employés de l’Institut français ont reçu ordre de ne pas quitter leurs bureaux. Et les JCC, journées cinématographiques de Carthage, attirent une foule très nombreuse sur l’avenue Bourguiba, à quelques ruelles du lieu de l’attentat.

Troisième attaque en Tunisie en un an

 La Tunisie avait déjà été la cible de deux attaques particulièrement meurtrières cette année, qui avaient visé le secteur touristique, l’un des piliers de l’économie nationale. Un tireur a abattu 38 étrangers sur une plage et dans un hôtel en juin à Sousse, et en mars dernier, plusieurs individus ont tué 21 touristes au musée national du Bardo, à Tunis.

Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) avait revendiqué ces deux attaques.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge