Tunisie : libération du bloggeur Jabeur Mejri, condamné pour une caricature du Prophète

Jabeur Mejri-bloggeur

Deux semaines après avoir bénéficié la grâce présidentielle, le bloggeur Jabeur Mejri est libre, depuis le 4 mars 2014. Le 28 mars 2012, il avait été condamné à sept ans et demi d’emprisonnement, ainsi qu’à une amende de 1200 dinars, à la suite de la publication d’une caricature du prophète Mahomet sur Facebook. Il avait été reconnu coupable d’atteinte à la morale, diffamation et perturbation de l’ordre public.

Au lendemain de la grâce prononcée par le président tunisien Moncef Marzouki, le 19 février dernier, Jabeur Mejri a été maintenu en prison par une mesure de détention provisoire prononcée dans une affaire de détournements de fonds. Son avocat, Me Ahmed Mselmi, a fait appel et a obtenu gain de cause.

Jabeur Mejri est installé chez lui à Mahdia, à 150 km au sud de la capitale Tunis. Me Mselmi a indiqué que des dispositions ont été prises pour assurer la sécurité du jeune homme, menacé par des extrémistes islamistes. L’avocat a rappelé que l’autorité administrative est responsable de la sécurité du bloggeur.

Le porte-parole de la Présidence tunisienne, Adrane Mansar, avait affirmé que Jabeur Mejri avait présenté des excuses par écrit, pour les faits à lui reprochés et jugés attentatoires à la personne du prophète Mahomet.

Source :  (Agence Ecofin).

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge