Turquie: attentat meurtrier au plein centre-ville d’Ankara

AnkaraIl y a eu a priori deux fortes explosions meurtrières ce samedi 10 octobre dans la matinée en Turquie, près de la gare d’Ankara, la capitale. Les faits ont eu lieu au milieu d’un cortège rassemblé en centre-ville à l’appel du parti pro-kurde HDP et d’autres organisations politiques et syndicales de gauche. Il y aurait au moins 30 morts et 126 blessés, selon le ministère turc de l’Intérieur.

Les premières hypothèses évoquent la possibilité d’un attentat-suicide par un ou une kamikaze glissé/e dans la foule. Un ou peut-être deux, car tous les témoignages sont formels : il y a eu deux explosions au milieu du cortège qui était en train de se former. Des milliers de personnes étaient en train de se rassembler à l’appel des partis politiques et organisations syndicales de gauche, à la tête desquels le mouvement pro-kurde Parti démocratique des peuples (HDP). Ce rassemblement était intitulé « meeting pour la paix ».

L’évènement s’annonçait particulièrement important, puisqu’une cinquantaine d’autobus pleins de manifestants avaient déjà rejoint le lieu du rassemblement, dans le quartier de la gare d’Ankara. En fait, c’est quasiment le même scénario qu’à l’approche du scrutin du 7 juin qui s’est produit. Un double attentat à la bombe avait endeuillé un meeting du HDP à Diyarbakir à l’époque, trois jours avant le scrutin. Et c’est à nouveau ce qui s’est passé ce samedi matin à Ankara, quel que soit le mode opératoire utilisé, car il ne fait aucun doute qu’il s’agit ici d’une explosion criminelle, d’un attentat qui a visé les sympathisants pro-kurdes et de gauche.

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge