Turquie: deux journalistes britanniques inculpés pour «terrorisme»

Turquie 1Un tribunal turc a décidé d’inculper deux journalistes britanniques et leur traducteur irakien « d’activités terroristes » pour le compte de l’organisation Etat islamique. Dans l’attente de leur procès, les deux journalistes ont été placés en prison à Diyarbakir, chef-lieu d’une région à majorité kurde du sud-est de la Turquie, secouée par des violences entre les forces de sécurité turques et les rebelles kurdes.

Les deux journalistes britanniques travaillent pour Vice News, une chaîne d’information sur Internet dont le siège est aux Etats-Unis. Ils ont été arrêtés, les images qu’ils avaient prises ont été confisquées, et ils ont été accusés par un tribunal de Diyarbakir d’avoir participé à des «activités terroristes » « pour le compte de l’organisation Etat islamique ».

En présence de leurs avocats, les deux journalistes ont rejeté tout lien avec l’organisation terroriste et un porte-parole de Vice News a déclaré qu’ils faisaient face à des accusations sans fondement. Il a précisé que les deux journalistes ont été arrêtés pour avoir filmé sans autorisation gouvernementale dans le sud-est de la Turquie et qu’ensuite ils ont été accusés d’« activités terroristes ».

L’arrestation des journalistes britanniques survient dans un contexte de préoccupation croissante pour la liberté de la presse en Turquie, où desjournalistes sont visés par des procédures judiciaires, entre autres pour des accusations d’insulte envers le pouvoir.

L’organisation de défense des droits de l’homme Amnesty International a appelé à la libération « immédiate » des deux journalistes britanniques, déclarant qu’il s’agit « d’un nouvel exemple de la manière dont les autorités turques suppriment les informations qui les embarrassent ».

Source: RFI

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge