UFP : La Presse n’est pas libre en Mauritanie


Le parti de l’Union des Forces du Progrès a fortement critiqué la décision de radio Mauritanie pour avoir censuré une émission à laquelle ont participé le maire adjoint de Toujounine, Ahmed Salem Ould Villali et le maire de Boulenaouar ayant pour sujet l’importance des communes.

UFP-MAALOUDDans un communiqué publié, l’UFP rapporte que la décision de censure est intervenue après que les invités aient déclaré, preuves à l’appui, que le rôle des communes a régressé avec l’avènement du Président Mohamed Ould Abdel Aziz dont le gouvernement n’a laissé aucune prérogative à ces conseils et ne leur a accordé aucune importance.

Le communiqué précise que la censure de cette émission et son remplacement par une autre montrent la nature de la liberté de la presse dont se vante ce gouvernement qui se comporte avec la mentalité du parti unique et du guide suprême.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge