Un chef d’al-Qaïda au Yémen tué par un drone américain

Hareth al-Nadhari,RFI: Al-Qaïda au Yémen a annoncé ce jeudi 5 février la mort de l’un de ses chefs, Hareth al-Nadhari, et de trois autres de ses membres. Ils ont été tués dans une attaque de drone américain le 31 janvier dans le sud du pays. Hareth al-Nadhari avait menacé la France dans une vidéo diffusée le mois dernier, trois jours après l’attaque contre Charlie Hebdo, et salué le sacrifice des frères Kouachi qui le considéraient comme leur mentor et guide spirituel.

L’attaque aurait eu lieu le 31 janvier dernier à As-Saïd, dans la province de Chabwa, au sud du pays. Le drone a pris pour cible une voiture à bord de laquelle circulait quatre membres d’Aqpa, al-Qaïda dans la péninsule arabique.

Quelques jours plus tôt le président Barack Obama annoncait justement la reprise de ces frappes ciblées. Cette décision intervient après sa visite en Arabie Saoudite où le nouveau roi Salmane fraîchement intronisé lui fait part de ces préoccupations concernant la situation au Yémen, un pays dont une partie est contrôlée par al-Qaïda et l’autre partie par une puissante milice chiite.

Hareth Al Nadhari est alors traqué, identifié puis éliminé le 31 janvier dernier. Ce jeudi al-Qaïda au Yémen annonce officiellement la perte de l’un de ses chefs, Hareth al-Nadhari considéré comme un personnage puissant au sein de la nébuleuse terroriste et de trois autres de ses membres.

Hareth al-Nadhari avait menacé la France de nouvelles attaques terroristes dans une vidéo diffusée trois jours après l’attaque contre Charlie Hebdo. Il n’avait toutefois pas revendiqué l’assassinat des membres de l’équipe du journal. C’est Nasser Ben Ali al-Anassi, un autre chef d’al-Qaïda au Yémen, qui le fera quatre jours plus tard.

Dans son communiqué mis en ligne ce jeudi, l’organisation terroriste a accusé les miliciens chiites de collaborer avec les Etats-Unis pour prendre en cible ses hommes au Yémen. Elle a également souligné que l’attaque de drone qui a coûté la vie à quatre de ses hommes était la deuxième en cinq jours. Et qu’elle avait été précédée de déclarations de responsables américains sur la poursuite de la collaboration en matière de renseignement dans la lutte contre le terrorisme avec les Houthis.

Al-Qaïda au Yémen a multiplié les attaques contre les Houthis depuis l’entrée de ces derniers dans Sanaa le 21 septembre dernier et promet de continuer le combat contre ceux qu’elle appelle « les hérétiques ».

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge