Un détenu meurt électrocuté à la prison centrale de Nouakchott

faits_diversLe prévenu, en garde-à-vue, à la prison centrale de Nouakchott, Hadrami Ould Abeid, est subitement décédé samedi 3 septembre dernier, dans sa cellule, à la suite d’un choc électrique survenu, tard la nuit.

Le détenu a été déféré récemment à la prison, à la suite de son accusation de coups et blessures volontaires. Il devait comparaitre, mais le destin a été plus rapide. Sa dépouille a été remise aux siens.

Le choc électrique est survenu, à la suite d’un frôlement involontaire du prévenu d’un câble haute tension, indique-t-on.

Le Procureur de la République et le médecin légiste ainsi que des membres de la famille du défunt ont constaté la dépouille au lieu du drame.

Traduit de l’Arabe par Cridem

Source : Zahraa

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge