Un gang de multirécidivistes arrêtée

faits_divers_Une bande de multirécidivistes a été déférée au Parquet de la République la semaine dernière. Ses éléments étaient entrés dans une maison en pleine nuit, en passant par le balcon. Ils voulaient emporter deux téléviseurs et deux portables de marques, mais mal leur en prit. Ils ont été aperçus par un locataire qui sortait en ce moment des toilettes. Ces cris réveillèrent les autres occupants de la maison. Trois des voleurs réussiront à prendre la fuite mais l’un d’eux fut épinglé. Copieusement battu, il fut livré au Commissariat de Tevragh-Zeina 2. Il était 4h du matin. Interrogé, il dénonça ses complices qui furent âprement recherchés.

Les limiers ne voulaient pas attendre que le jour se lève car c’est cette même nuit qu’ils souhaitaient les appréhender avant qu’ils ne liquident le butin. Ils seront épinglés pour la plus grande joie des victimes.
Interrogés par la PJ, Ahmed Ould Moustapha, Aly Cheikh Ould Chérif, Mohamed Ould Sid’Ahmed et Baba Ould Yousouf furent déferrés au Parquet de la République, suivis par une meute de parents, proches et amis. Après les avoirs interrogés, le Procureur orienta leur dossier vers le juge d’instruction du 6eme cabinet. Ce dernier, après les avoirs entendus, les jeta en prison et le matériel restitué à se propriétaires. Le gang est formé par des caïds endurcis, maintes fois emprisonnés pour vol, cambriolage et agression.

Il vole les objets de ses parents et prétendit un cambriolage
Alioune Ould Mokhtar est en prison depuis deux mois. Profitant de l’absence de ses proches, il avait vendu plusieurs objets à un receleur. Il soutiendra plus tard avoir été victime de cambriolage pendant une brève absence. Les proches portèrent plainte au CSPJ. Didi interrogea Alioune, un homme qu’il connaissait parfaitement. Après l’enquête. Didi lui dit clairement que c’est lui qui a volé les objets et qu’il avait mieux qu’il dise la vérité. Sinon, lui dira-t-il en substance, le receleur sera pris.

« Au cas où il affirmera que c’est toi qui lui a vendu le matériel, tu souffriras encore plus » le menaça-t-il. Conscient que les limiers retrouveront indubitablement le receleur, Alioune passa aux aveux. Il mena les limiers vers la personne à qui il avait confié le butin, un certain Sidi Ould El Ghassem. Didi et ses hommes récupérèrent le matériel qu’ils déposèrent au CSPJ. La colère se lisait sur le visage des proches d’Alioune. Après l’enquête, il fut défère au Parquet de la République avec Sidi. Après avoir interrogés les deux suspects, le Procureur envoya leur dossier chez le juge d’instruction du 6eme cabinet qui plaça Sidi sous contrôle judiciaire et expédia Alioune en prison. Le matériel fut restitué aux proches.

Source: Abou Cissé

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge