Vio sur mineur :Un ingénieur sur la route Atar-Tidjikja es accusé de viol sur une fille sourde-muette

Des sources ont révélé mercredi dernier un délit de viol commis par un ingénieur opérant dans une société chargé de la réalisation de l’axe routier Atar-Tidjikja, sur une fille muette, à 3 km de la capitale du Tagant où se trouve le QG de l’entreprise.

Les mêmes sources ont rapporté que la malheureuse n’a révélé aucun détail sur ce forfait avant que ses parents ne constatèrent son air trouble et ne l’intimident sous la menace de les conduire jusqu’au lieu où réside l’auteur du crime, que les autorités, une fois identifié, ont décidé après une première instruction concluante de le déférer immédiatement devant le parquet régional de la république.

Rien n’a encore filtré sur les zones d’ombre de ce viol qui continue de secouer la ville ni du côté des autorités de la capitale du Tagant, non plus des parents de la fille.

Un drame qui suscite beaucoup d’interrogations, puisqu’un ingénieur c’est généralement un monsieur bien aisé qui peut sans grande peine bâtir un foyer et avoir des enfants, au lieu d’être une source de déshonneur pour lui-même mais également pour de paisibles citoyens, dont la fille sourde-muette n’était pas difficile à avoir pour épouse, du fait qu’elle est issue d’une communauté victime de beaucoup de bannissement de la part de la socièté

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind