Un malade atteint de la fièvre hémorragique est décédé hier à l’hôpital


Une deuxième personne du nom de Mohamed Ould L’eil est décédée d’une fièvre hémorragique samedi à l’hôpital Cheikh Zaid de Nouakchott.
Ould L’eil, âgé de 17 ans, avait quitté, il y a trois jours, Moudjéria, sa ville natale située au centre-sud de la Mauritanie dans la Wilaya du Tagant pour s’offrir des soins à la capitale, a appris Alakhbar de la famille.

Mardi, une fille de 17 ans est encore décédée suite à une fièvre hémorragique au village d’Ounweije dans le Brakna(Sud). Et des sources médicales craignent qu’elle soit morte de la fièvre hémorragique d’Ébola.

Vendredi, des éleveurs de Boumdeïd, une localité de la Wilaya de l’Assaba frontalière du Brakna, ont fait part à Alakhbar d’une maladie étrange qui tue les chameaux. « La bête contracte une fièvre hémorragique accompagnée d’un frémissement suivie de la mort« , ont-ils expliqué.

Une mission médicale a été dépêchée par le ministère mauritanien de la Santé dans les zones où sévit la fièvre.

—————————————————————–ELHOURYA————————————————

Mohamed Ould Mohamed Abdallahi Ould Eliyil est mort, hier, samedi 29 septembre, dans l’après midi,  dans un hôpital de  la place à la suite d’une forte fièvre hémorragique, a déclaré une source hospitalière à Elhourriya.

Des sources faibles ont confié à Elhourriya que dans les jours passés, une fille  ressortissante de Maghta-Lahjar, atteinte de cette même maladie, a rendu l’âme,à l’hôpital régional de Kiffa.

A-t-on appris de sources vérifiées que les ministères du développement rural et de la santé ont envoyé dans la localité de Tourigiline, où habitait la victime, dans le département de Moudjéria, des missions pour s’ informer sur l’ampleur de cette maladie qui commence à faire des victimes dans nos villes.

 

—————————————————

 


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge