Un parlementaire révèle ce qu’il a appelé des manquements graves dans la gestion de la chose

opposition),Trois structures essentielles seraient gangrenées par des scandales graves, c’est en tout cas ce qu’affirme le député de Tewassoul (opposition), Mohamed Goulam O. El Hadj Cheikh.
Il s’agit de l’établissement pour l’entretien routier (ENER), l’école nationale de police et le bureau des douanes du port autonome de Nouakchott dit port de l’amitié.
Les documents révélés par le député, selon les sources de Sahara Médias, ont surpris les députés de la majorité eu égard à leur caractère confidentiel.
Le député a par ailleurs étalé des documents prouvant la corruption par une société française d’un proche du président de la république pour un montant de 10 millions d »euros en contrepartie de facilités en Mauritanie pour des sociétés étrangères.
O. El Hadj Cheikh évoque par ailleurs des scandales au niveau des attributions de terrains et cite pour l’exemple celui des commerces construits sur des espaces initialement appartenant à l’école de police et «qu’aucun ministre ne saurait déterminer le propriétaire.»
Le parlementaire de Tewassoul a également révélé des marchés pour des montants faramineux dans les secteurs des routes et de la santé.
Ces révélations ont été faites par le député lors des questions orales posées au ministre des affaires économiques et du développement.
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge