Un prévenu sauvé par un bon passé

faits_diversMoctar Souleymane, chauffeur de taxi, s’en est bien sorti alors qu’il était déferré au parquet de la République pour tentative de vol et de viol. Il avait pris, il y a une semaine, une jeune cliente qu’il devait déposer à Teyarett.
Seulement pour éviter l’embouteillage, Ahmedse faufila dans des ruelles peu fréquentées et déboucha brusquement au désert où il tente de rejoindre la rue. Se rendant compte qu’elle était seule avec un homme, entouré de dunes de sables. La jeune femme se mit à beugler.
Ce qui ameuta quelques rares amoureux des espaces. Ayant bloqué la voiture et le chauffeur, les personnes venues à la rescousse appelèrent les limiers qui embarquèrent Ahmed, suivi par la jeune femme. A la police, Ahmed jura sur les Saints qu’il n’avait aucune mauvaise intention et qu’il voulait juste raccourcir le trajet.
«Au désert, seul avec une femme qui claquetait des dents de peur ? » lui rétorqua-t-on. Mais un des policiers le reconnut. Il avait ramené deux portables et un boubou en basin qu’un client avait oublié dans sa voiture. Heureusement le client avait porté plainte. Il fut convoqué au Commissariat et la police restitua ses biens. Le vol fut ainsi écarté face à ce témoignage d’honnêteté, mais cela ne le mettait pas à l’abri de l’accusation de tentative de viol.
Déferré au Parquet de la République, la jeune femme, ébranlée par le récit du policier sur l’honnêteté d’Ahmed, la troublait. «Peut-être qu’il n’avait aucune mauvaise intention. Mais j’avais peur, c’est la raison pour laquelle j’avais poussé des cris avant même qu’il n’ait fait le moindre geste répréhensible à mon égard ? » se serait-elle dit dans un geste de remords. Ce qui est sûr, c’est qu’elle avait retiré sa plainte.
Après avoir été entendu par l’un des Substituts, Ahmed qui continuait à jurer qu’il n’avait aucune mauvaise intention et qu’il cherchait tout simplement un raccourci, fut orienté vers le juge d’instruction du 6ème cabinet. Le juge le reconnut aussitôt. Il se rappelle qu’il avait été cité comme témoin dans deux affaires de tentatives viol. Il avait en effet sauvé une jeune fille alors que deux garçons étaient sur le point de l’agresser sexuellement. Il avait sauvé la fille. Dans un autre cas, il avait aussi ligoté un homme qui tentait de violer une jeune femme sous menace de son arme blanche.
Ahmed sort de son taxi et affrontait l’agresseur dont il avait maitrisé. Ce dernier fut dragué au Commissariat d’El Mina 1, puis défère au Parquet de la République, jeté en prison et puis jugé et condamné plus tard par la Cour Criminelle. Ce geste lui avait d’ailleurs, c’est-à-dire, Ahmed, valu à l’époque les remerciements des parents de la jeune femme et les félicitations du Parquet de la République. «Un tel homme ne peut être un violeur » selon l’un des cadres judiciaires. La jeune femme était à présent convaincue d’avoir pris la bonne décision. Elle réitéra au juge sa décision de retirer sa plainte définitivement. Ahmed fut libéré sous contrôle judiciaire.
D’ores et déjà, la jeune femme a déclaré que cette affaire ne l’intéresse plus et que d’ailleurs elle n’assistera pas au procès, si procès il y aura. Elle doit se rendre en France et n’a nulle intention de perdre son temps à harceler un innocent. Le dossier est alors classé sans suite.

Abou Cissé

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge