Un sénateur interpelle le Premier ministre sur les biens du Président et la légalité de sa candidature

senateur frondeur

Le sénateur Mohamed Ould Ghadda a interpellé par courrier écrit le Premier ministre Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf sur la déclaration du patrimoine du Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le parlementaire interroge le chef du gouvernement, en sa qualité de responsable de la mise en œuvre des lois de la République Islamique de Mauritanie.

La loi n° 054-2007 en date du 19 septembre 2007, relative à la transparence financière, examinée et adoptée par les chambres du parlement mauritanien et promulguée par le Président de la République à la même date, conformément à la Loi fondamentale, oblige la déclaration du Président de la République, à la fin de son mandat électoral à déclarer par écrit son patrimoine ainsi que les biens de ses enfants mineurs.

Le courrier en question s’interroge, en outre, si la déclaration du Président de la République candidat à sa propre succession se fera avant le 21 juin, date du premier tour des scrutins présidentiels ainsi que la vérité sur ce qui se dresse sur sa première déclaration qui devait intervenir après son investiture en 2009 ainsi que les mobiles qui ont fait que cette déclaration n’a pas été publiée conformément à la loi.

 

Source : Saharamedia

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge