Une agression injustifiée

Ira-MauritanieAprès l’échec cuisant essuyé par le général Mohamed Abdel Aziz de dompter la direction d’IRA-Mauritanie, voilà qu’il se tourne à présent vers leurs progénitures. C’est ainsi que le mardi 14 juin  le fils du président d’IRA-Mauritanie, Ahmed Jiddou Biram, âgé de dix ans et candidat au concours d’entrée en sixième du collège a été pris à partie par un gendarme en service à la présidence de la République, nommé Yahefdhou Ould Diah qui l’a ciblé et violemment battu avec sa ceinture.

Cet acte ignoble et  contraire  à toutes les lois et conventions ratifiées par la Mauritanie est resté impuni, malgré toutes les réclamations et plaintes auprès du Hakem (Préfet) de la Moughataa (Département) de Riyadh, région de Nouakchott Sud.

Ce  comportement des plus hautes autorités de l’état  est véritablement le reflet de notre société où sévissent l’impunité et le manque de justice. Parmi tous les dictateurs qui ont eu à gérer la Mauritanie, aucun  n’a eu à se prendre aux enfants de ses opposants

Nous lançons un appel aux partis politiques, aux organisations de la société civile, aux missions diplomatiques, aux partenaires et amis de dénoncer cet acte qui constitue l’amorce d’un nouveau style de harcèlement des opposants en s’en prenant à leurs familles.

 

 

Nouakchott le 15 juin 2016    La commission de communication

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge