Une centrale syndicale menace d’ester en justice en France contre Pizzorno

PizzornoLa confédération générale des travailleurs de Mauritanie a dénoncé vendredi l’arrestation de trois délégués du personnel de la société Pizzorno, lors d’un sit-in devant la présidence pour réclamer des droits dus au personnel de cette société.

Ces travailleurs réclament leurs droits, après le départ de cette société, au terme d’une rupture de contrat avec la communauté urbaine de Nouakchott qui avait décidé de prendre en charge elle-même l’assainissement de la capitale.

Dans un communiqué distribué vendredi, la CGTM accuse le gouvernement d’être à l’origine de la situation déplorable du personnel de cette société, après avoir transféré à celle-ci, par voie bancaire, tous ses revenus et refusé d’exécuter les décisions judiciaires prononcées en faveur des travailleurs.

La centrale a demandé à la société de respecter ses engagements à l’endroit des travailleurs mauritaniens en leur payant tous leurs droits.

Elle a enfin ajouté qu’elle a entamé une procédure judiciaire contre la société française, en France, pour avoir bafoué les principes d’orientation de l’organisation de coopération et de développement économique.

Source: Saharamédias

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge