Une délégation mauritanienne s’informe des travaux d’aménagement au kilomètre 17

Une délégation ministérielle comprenant les ministres du développement rural, de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire et de l’hydraulique et de l’assainissement a visité lundi le chantier des travaux d’aménagement, en cours de réalisation, au kilomètre 17 de l’axe Nouakchott -Rosso.

Ces travaux portent sur l’aménagement de 210 hectares destinés au maraîchage dont 20 hectares réservés aux pépinières de production des arbres.
La mise en valeur de cette zone, qui devra profiter à 4000 maraîchers évoluant dans des coopératives collectives, a nécessité un financement de 300 millions d’ouguiyas entièrement supportés par le budget de l’Etat.
Ces périmètres maraîchers, au nombre de 3978, seront alimentés par les eaux de l’Aftout Essahili, à travers un réservoir d’une capacité de 100m3.
Sur le lieu, les ministres ont pris connaissance de l’emplacement des tuyaux essentiels et secondaires qui ravitaillent les périmètres et fonctionnent à l’aide d’un groupe électrogène d’une puissance de 150 KW.
S’adressant aux sociétés en charge de la maîtrise d’ouvrage, M. Brahim Ould M’Bareck Ould Mohamed El Moktar a insisté sur la qualité du travail et le respect des délais indiqués dans le cahier de charges.
Les travaux d’aménagement avaient débuté dans la zone au mois d’avril, dernier.
Rappelons que le transfert des maraîchers vers le kilomètre 17 illustre la volonté du gouvernement, en application des directives du président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz de créer un environnement vaste et propice au développement du maraîchage à Nouakchott, compte tenu de l’apport nutritionnel important des légumes pour les habitants de Nouakchott.
Ce transfert permettra aussi de mettre en terme à la situation d’anarchie des périmètres qui régnait dans la capitale et la résolution également du problème d’alimentation des périmètres en eau et qui était par le passé à l’origine de conflits, parfois virulents, entre les maraîchers et la SNDE.

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind