Une forte synergie pour mieux affronter les élections du 23 Novembre

Deddahi El GhailanyLa direction nationale de l’UPR a coopté ces candidats aux élections législatives du 23 Novembre prochain. Ceux qui, comme moi, dont la candidature n’a pas été retenue pour des raisons dont seul le parti a la discrétion, ne doivent pas se sentir désavoués,exclus ou marginalisés.

L’essentiel doit résider dans les qualités humaines et morales des femmes et des hommes qui ont été choisis pour gérer nos cités et voter les lois qui nous gouvernent. Et, il semble que les choix du parti se sont portés sur des personnes avisées, qu’il a favorisé l’émergence de nouvelles figures propres, qu’il a pris en considérations les couches marginalisées, qu’il a donné aux nouveaux adhérents le sentiment d’être parfaitement intégrés et, qu’il a surtout, pénalisé le retour de ceux qui sont à tous les rendez vous et qui sont le produit d’un passé dont nous ne sommes point nostalgique.

Je suis sûre que ces choix sont capables d’accompagner l’ambition de reconstruction que le Président de la République s’est assigné comme objectif.

Autant les défis d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier, autant la Mauritanie de cette décennie doit être différente de celles que nous avons connu. Ses élus aussi.

Certes, l’action de notre gouvernement fait face à de nombreux défis, notamment ceux liés à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, à l’urbanisation galopante, à la gouvernance des villes, à l’inégalité entre les genres, aux conflits et à la violence, au chômage, aux déséquilibres de toutes sortes…. Cette liste, qui n’est déjà que très longue, est appesantie par le poids du passé qui constitue un handicap important pour le pays.

Nous venons tout juste de prendre le bon cap grâce à la détermination dont le Président de la République s’est armé et il incombe, en conséquence, aux femmes et aux hommes cooptés d’être capables de comprendre et d’accompagner cet élan.

C’est pour ces raisons et uniquement dans l’objectif d’accompagner les efforts du Président de la République dans son ambition pour la Mauritanie que je m’étais porté candidat à la candidature pour les prochaines élections législatives.

Le véritable objectif qui a animé ma décision était uniquement de soutenir cette vision et le fait que je n’eusse pas été coopté ne sera pas un frein à ma volonté de participer activement à la refondation et à la reconstruction de mon pays, autant que faire se peut, au sein du parti qui est le mieux investi pour ces desseins, en l’occurrence l’UPR.

Cette attitude doit être celle de tous les militants qui n’ont pas été, pour une raison ou une autre, objective ou subjective, choisis pour défendre les couleurs du parti aux prochaines élections. L’objectif du moment consiste à avoir une majorité parlementaire sous la nouvelle coupole de l’assemblée nationale qui permettra à notre parti de gouverner et de rester, dans la cohésion, le meilleur outil pour la mise en œuvre du programme électoral du président de la République.

Je souhaite que les choix qui ont été fait puissent donner un coup de main avisé pour la réalisation d’un tel objectif et servir de manière significative dans l’amélioration qualitative de la réflexion sur les domaines de la gouvernance politique, économique et sociale.

Sur un plan local, les candidats retenus, aussi bien dans le département de Chami que dans celui de Nouadhibou, reflètent, plus que tout, le renouvellement de la classe politique, la diversité sociale, le militantisme et la compétence. Ceux-ci sont désormais mes candidats et les moyens intellectuels, matériels et humains que j’avais prévu investir pour ma campagne, seront subordonnés à la seule fin de les aider à défendre avec fierté les couleurs de notre parti.

Je crois en fin, que les sentiers de la société que nous voulons pour demain sont balisés et il suffit de les emprunter avec connaissance, détermination et volonté. Tous les militants du parti doivent, désormais, s’investir dans cette campagne électorale pour éclairer et convaincre les populations du bien fondé et de l’opportunité d’accompagner la détermination de notre président dans son ambition de bâtir une nouvelle Mauritanie démocratique, forte et prospère, a travers la mobilisation et le vote pour les candidats du parti.

Deddahi El Ghailany
Militant de l’UPR.

Source : 1camarada1

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge