Une manifestation de l’opposition est violement réprimée (+Photos)


Une manifestation de l’opposition

violement réprimée (+Photos)

ALAKHBAR (Nouakchott) – La manifestation des jeunes de la Coordination de l’opposition démocratique a été violemment réprimée par les forces de la police anti-émeute peu après la prière du vendredi, à Nouakchott.
Les manifestations qui devaient se rendre devant le ministère de l’intérieur et de la décentralisation pour dénoncer la répression de la marche du »Flambeau »le mercredi dernier devant l’Assemblée nationale, ont été contrecarrés par les policiers qui n’ont pas hésité de déverser sur eux des charges de bombes lacrymogènes de façon brutale et assourdissante,note notre reporter qui était en parallèle avec les manifestants.
Le bilan est lourd, plusieurs personnes asphyxiées dont une femme, des dizaines de blessés graves. D’ailleurs , le Vice-président du Tawaçoul, Mohamed Ghoulame Ould Elhadj Cheikh, a été lui aussi blessé par des éclats de grenades,selon nos informations.

Les blessés ont été acheminés d’urgence vers l’hôpital National pour des soins intensifs.

Au cours des heurts, la police a réussi à interpeller plusieurs manifestants dont le président du conseil national de Tawassoul , Ahmed Jiddou Ould Ahmed Bahi.

Aux alentours de l’hotel Halima, des jeunes se retrouvent et forment un groupe , mais la police intervienne et largue des grenades sur la foule.

« Nous n’allons pas désarmer, nous tenterons de nous retrouver pour dénoncer l’usage de la force qu’entreprend Ould Abdel Aziz, pour nous faire baiser les bras , a déclaré l’un de la coordinateur de la manifestation, à Alakhbar.

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge