Une mauritanienne perçoit un revenu mensuel de 7 millions environ (identité)

peupleLe peuple croule sous le fardeau de la pauvreté la plus cruelle. L’état de misère rencontré dans certaines du pays est extrêmement pitoyable, avec des familles nombreuses vivant dans des baraques en zinc.

D’autres logent dans des huttes qui ne protègent ni du froid, ni de la canicule, élisant domicile au milieu carcasses d’animaux et des ordures. De l’autre côté du tableau, certains mauritaniens vivent dans les palais les plus somptueux et roulent dans les véhicules les plus luxueux.

La présidente de la communauté urbaine de Nouakchott (CUN) Maty Mint Hamady fait partie de cette dernière catégorie avec la perception régulière et officielle d’un salaire mensuel estimé à 7 millions Um, sans compter les revenus officieusement touché qui peuvent dépasser de loin cette somme.

Et voici le ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation approuvé, en vertu de la nouvelle loi de finances rectificative pour l’année 2016, un budget exorbitant en faveur de la CUN. Une adoption qui permettra à Mme Maty Mint Hamady de récolter un salaire mensuel de 2.000.000 Um, auxquels s’ajoutent d’autres avantages :

1. Indemnité de représentation : 1 million Um,

2. Indemnité de fonction : 500.000 Um,

3. Indemnité de logement: 300.000 Um,

4. trois employés à domicile,

5. Une voiture de protocole,

6. Une voiture domestique principale,

7. Carburant : 240.000 Um,

8. Indemnité ameublement maison: 3.000.000 Um,

9. La présidente perçoit chaque jour :

- Europe : 500 euros,

- Amérique : 550 euros,

- Asie : 500 euros,

- Afrique : 300 euros,

Ce qui signifie que Mme Maty Mint Hamadi retire mensuellement du trésor 4.520.000 Um si elle ne fait pas de déplacement à l’étranger. En voyageant à l’extérieur, ce montant grimpe pour atteindre les 6.720.000 Um.

Les vice-présidents de Mme Maty Mint Hamadi perçoivent :

1. Indemnité de fonction : 300.000 Um,

2. Indemnité de logement: 240.000 Um,

3. Indemnité d’ameublement : 1.500.000 Um,

4. Deux employés pour chacun,

Tout cela se produit au moment où les simples employés de la CUN mènent des conditions de vie pénibles et accusent le retard de leurs arriérés de salaires.

Source : atlasinfo

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge