Une mineure se fait violer par une bande

faits_diversLa zone deSebkha fait partie des zones considérées à haut risque. C’est la zone où le phénomène Soum Soum (vin fermenté et de mauvaise qualité) est distillé et distribué à gogo.
C’est aussi la zone des délinquants expatriés : Nigérians, ghanéens, Bissau guinéens, maliens, ivoiriens et sierra léonais font leurs besognes sans être inquiétés.
Mariem Mint Abdallahi, une fillette de quinze ans a disparu de chez elle à Sebkha la semaine passée. On l’a recherchée partout et déclaré sa disparition au niveau de la police. Il y a deux jours, des éléments de recherche du commissariat de police de Sebkha 1 l’ont découverte dans une chambre du quartier Terminus.
Elle était souffrante et avait faim et soif. Elle déclare qu’un groupe de « Djenks » l’a enlevée de force pour l’emmener dans ladite chambre. Ils ont continué selon elle à abuser d’elle durant quelques jours avant de l’abandonner enfermée.

La police a réussi à arrêter cinq suspects le lendemain. Il s’agit de : Bakar ould Allal, Ethmane ould Mohamed, Mohamed ould Issa, El hadramy ould Sidi et Ely ould Boubakar. Au cours de leur audition, ils ont reconnu avoir enlevé, séquestré et violé Mariem. Déférés au parquet, trois parmi eux ont été écroués. Les deux autres ont été mis sous contrôle judiciaire.

Source : Le Calame

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge