Une nouvelle génération de chefs jihadistes au Sahel

hamada_terrorismeRéécouter les communiqués audios transmis ces derniers temps par Al-Mourabitoun (Mali) à Al-Akhbar.info amène à se demander à qui appartient la voix qui les lit. Les journalistes d’Al-Akhbar et d’ANIinterrogés disent qu’ils ne savent pas à qui revient la voix en question.

Après vérifications parfois à un niveau sous- régional, il s’est avéré qu’il s’agisse bien de la voix du mauritanien Hamada Ould Mohamed Khairou.

Décidément, c’est aussi une différence de style entre Al-Mourabitoun (Mali) et Al-Mourabitoun (Libye) qui a signé le communiqué du 18 juin réfutant la mort deBelmokhtar, non pas avec un enregistrement audio via Viber ou Whatsapp comme le font leurs amis maliens à la recherche d’un nouveau souffle chez l’Etat Islamique (EI), mais à travers un communiqué écrit signé: « Al-Mourabitoun pour la production médiatique ». 

Deux signatures différentes donc, même si, Al Mourabitoun (Libye) a utilisé une fois, un communiqué audio pour revendiquer l’attentat de «LaTerrasse » (7 mars ) avec la voix de l’algérien «Yacine». 

Après le raid du 14 juin qui visait Belmokhar à Jdabiya (Libye), Ansar Acharia etAqmi se sont félicitées que Belmokhtar ait survécu mais Al-Mourabitoun (Mali) a gardé le silence. Pas de communiqué de Adnane Abou El Welid ni de notre compatriote Hamada Ould Mohamed Khairou qui fera beaucoup parler de lui, s’il parvient toujours à échapper à « Barkhane ».

Hamada est maintenant l’un des vétérans du Jihadisme sahélien. Il a fondé la fin des années 90 une mahadra « Talibane » à Arafat avant de rejoindre le GSPC fin 2003. Revenu en 2005, il est arrêté. Il s’évade en 2006. Il a beaucoup « travaillé » à« Elmoulethemoune », puis « Al Fourghane ». Fin 2011 il apparaît en leader du Mujao naissant. En 2012, il est procureur de Gao lors de l’occupation de cette ville par les jihadistes .

Après « Serval », il est l’un des artisans de la fusion du « Mujao » et« Almoulethemoune » (devenu Signataires par le sang), en Al-Mourabitoun. 

En 2013, il livre des détails à Al-Akhbar sur les attaques contre les sites d’Areva au Niger. En 2014, il chante dans une tribune publiée sur des forums jihadistes les louanges de « l’Etat islamique » (EI). C’était un prélude ! En 2015, le Mujaodevenu Al Mourabitoun (Mali) prête allégeance à l’EI. De la Libye Belmokhtarrécuse, mais dans le nord-Mali, Hamada et Abou El Welid s’imposent.

Une nouvelle génération de chefs jihadistes est donc née dans notre sous-région. On verra si elle égalera ses anciens mentors Algériens aujourd’hui disparus et exilés.

MAOB 

Journal Tahalil

Source;  essahraa.net

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge