Une nouvelle mode de viol  s’étend sur le territoire national ces derniers temps

violafcfUne jeune fille de 20 ans est venue se plaindre auprès de l’AFCF parce qu’elle a été violée. D’après sa déposition, le vendredi 12/08/14 vers 14h, elle revenait de l’hôpital Mendez où elle avait apporté à manger à sa sœur qui venait d’accoucher. En partant, un homme maure blanc (beydane), possédant une voiture de marque ‘’Mercedes 190 blanche’’, l’a cognée. Après, il est descendu de sa voiture avec une poudre servant à faire évanouir ou endormir. S’étant évanouie, son agresseur l’a soulevée et l’a faite entrer dans la voiture sous les yeux des passants qui ne comprenaient rien à la scène. Ayant perdu connaissance, le malfaiteur l’a amenée dans un lieu désertique inconnu. Au réveil, elle s’est retrouvée seul avec cet inconnu dans cet endroit. Alors, elle a commencé à hurler et son violeur lui a dit qu’elle criait en vain car personne ne l’entendra. Celui-ci l’a giflée, étranglée et a déchiré ses habits avant de la violer sauvagement tel un lion devant sa proie. La victime, qui était encore vierge juste avant son viol, a été profondément blessée suite à cet acte atroce. Heureusement qu’une voiture, qui passait dans les lieux, l’a aperçue et lui est venue en aide alors qu’elle ne pouvait pas du tout marcher correctement et qu’elle saignait sans cesse aussi. Ce chauffeur l’a immédiatement raccompagnée à l’hôpital. La victime souffrait d’une fistule vésico-vaginale. La fistule résulte généralement d’un travail prolongé pendant l’accouchement, de viols à répétition ou de viols de  longue durée… Arrivée à l’hôpital avec une tension élevée, la victime a d’abord été suivie médicalement avant de subir une intervention chirurgicale (d’être cousue).

Actuellement, la fille se trouve dans un état traumatisé. Elle et sa famille ont porté plainte contre son violeur. L’AFCF suit le dossier de près afin que le coupable soit retrouvé et paye pour son forfait. Aussi, elle dénonce la recrudescence des viols dans toutes ces formes.

Il faut noter que de nos jours, il y a une nouvelle donne ou stratégie mise en place pour violer : « on cogne la fille avec une voiture, on y descend pendant qu’elle a mal ou qu’elle perd connaissance et la fait monter dans la voiture pour faire croire qu’on l’amène à l’hôpital. Et loin des yeux, on va la violer. »

Source : AFCF

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge