Une pensée à Claude K

une-pensee-a-claude-kDeux ans déjà. C’est tout à l’heure en lisant un article du D.G du marathon international de Nouadhibou que je me suis rappelé que c’était à cette époque. Monsieur Haidara, qui me cite dans son hommage à Claude K, oublie de dire que je l’appelais régulièrement pour avoir des nouvelles du célèbre webmasteralors hospitalisé en Tunisie. Jusqu’au bout, lui comme les gens de Cridem m’ont caché l’état véritable de sa santé alors que je l’ai connu avant eux, ayant été un intime ami et parfois le complice de bien des publications.
Je croyais qu’il était allé se faire opérer pour une affaire pas sérieuse et  je pensais que son retour, remis à plus tard, était dû à des vacances qu’il prenait en Tunisie avec madame. De là le choc  d’apprendre  tout d’un coup qu’il a fini par rejoindre son créateur.
Nous étions en froid à l’époque comme cela nous arrivait parfois pour des bêtises finalement mais jamais au point de ne pas l’appeler ou le revoir une dernière fois dans ces moments sérieux entre deux mondes.  J’ai passé des années à communiquer avec lui du matin au soir via skype chacun éternellement seul devant son écran.
Après canalh, un blog d’un groupe d’amis actifs à l’époque où j’ai commencé à m’exprimer, je dois à Cridem mes premiers lecteurs. On est même allés jusqu’à annoncer l’arrestation de Ould Dedew le mollah lors un canular  un 1eravril car nous avons écrits plusieurs articles en bonne intelligence.
Dans le bâtiment à un étage qui abrite les locaux de Cridem,  au lieu de s’installer comme le patron dans une grande pièce, Claude K avait choisi pour bureau l’une des plus petites pièces éternellement enfumée. Cela donne une idée de la modestie du personnage qui a connu tous les pouvoirs civils, politiques et militaires de son époque, chacun voulant soit le corrompre, l’intimider ou le convaincre de favoriser son orientation pour le bien de la Mauritanie plurielle. Il a fallu gérer tout ça, ce qui ne fut pas de tout repos en Mauritaniesurtout à propos d’information quand on est un étranger ayant entre les mains  le premier site francophone en terme d’audience…
Avec lui est partie toute une époque du net à un moment où il y avait encore des enjeux.
Deux ans après, Cridem est encore là bien portant, ce qui n’était pas gagné… 

Adieu l’ami !
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge