une place de choix pour la Mattel

Dans le cadre de la mission de contrôle de la qualité de service des opérateurs mobiles menée par l’autorité de régulation du 26 novembre au 18 décembre 2012, dont le rapport est disponible sur le site web du régulateur, www.are.mr, la Mattel s’est classée largement première.

Les résultats de la mission de contrôle font apparaître. Par exemple, sur ‘’l’Indicateur perte d’appels’’ que l’opérateur mauritano-tunisien de télécommunication a enregistré une seule perte, au niveau d’une seule ville, Bassiknou, où la perte se situait à 26%.

Le seuil maximum autorisé est à 5%. Arrive en seconde position la Chinguittel avec trois villes, dont la capitale politique Nouakchott à 7%, Oued-Naga (74 %), Mbout (65 %), pour son réseau Mauritani.

La troisième place revient à Mauritel, naturellement, sur 9 villes, Chinguetti (54 %), F’derick (43 %), Koubenni (36 %), Tintan (13 %), Nouakchott (10 %), Kiffa (9 %), Zouerate (8 %), Guerrou (8 %), Tidjikdja (6 %).

Pour ce qui est des résultats relatifs à ‘’l’indicateur des coupures d’appels’’, Mattel arrive, encore une fois, en tête. Aucune coupure, dans aucune ville, n’a été enregistrée. La Mauritel enregistre des coupures en deux villes : Zouératt à 4,3 et Mederdra 3,56, dépassant à chaque fois le seuil autorisé de 3%.

La chinguittel, trosième dans ce classement, enregistre ses coupures dans quatre villes, sur ses deux réseaux, Mauritani et Zaki. Elle se coupe à Guerrou (3.39 %), à Oued Naga (50 %), à Mbout (20.8 %) pour le réseau Mauritani ; et à Oued Naga (13 %) pour le réseau Zaki. A chaque fois, Chinguittel dépasse le seuil autorisé, de très loin des fois.

Source : RMI Biladi

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind