Une sénégalaise agressée  à l’arme blanche par son compatriote: Plus de peur que de mal

armblanche

 RIMWEB : La scène s’est déroulée, ce mardi 20 octobre dans la matinée au quartier de la Médina 3. Gora Guèye, un jeune sénégalais, tailleur de son état, la trentaine, a agressé à l’arme blanche, sa compatriote, Coumba Diédhiou. Aussi rocambolesque que cela puisse paraître, l’agresseur est amant de la victime, une amitié qu’ils se sont liés depuis maintenant trois ans. Une discussion amicale de la veille, a été prise au sérieux par Gora Guèye qui s’était montré menaçant.  Le lendemain matin, il est revenu trouvé sa copine Coumba au restaurant de sa cousine vers les coups de 9H pour mettre sa menace à exécution en l’absence de la cousine de sa « bien-aimée » partie au marché.

Tout est parti le lundi 19 octobre, lorsque Gora Guèye très obsédé par cette relation qui le lie à Coumba, est venu informer à cette dernière qu’il doit aller au Sénégal passer la fête de la Tamkharit et ce, dans un convoi de Sénégalais qui va au Sénégal. Sa copine lui répond en lui disant que « si tu dure, tu reviendras me trouver avec un autre » a dit Coumba par plaisanterie. Suffisant pour que Gora prenne au sérieux cette déclaration.

Le lendemain, il revient à 9h trouver Coumba seule au restaurant. Un moment qui lui était favorable. Pour commettre ce forfait. «Je l’ai croisé juste au seuil du restaurant et il m’a poussé dedans » dit-elle. « Je devais aller au Sénégal mais j’ai renoncé à cause de ce que tu m’avais dit hier nuit » lance Gora, visiblement furieux, la main dans la poche selon Coumba. Subitement, il sort un couteau et donne un coup au niveau du sein droit de Coumba. Et comme si cela n’étais pas suffisant, Gora revient à la charge et donne un autre coup sur le front de sa dulcinée qui tombe par terre. Ses cris de détresse alertent les passants et le voisinage. Pendant ce temps, Gora disparaît dans la nature.  La plainte ayant été déposée à la police de Tevragh-Zeina1 pour coups et blessures volontaires à l’arme blanche, les limiers de la police se mettent en branle pour tenter de retrouver l’agresseur. Pour l’heure, Gora Guèye, natif de Louga au Sénégal ou les environs, se cacherait quelque part dans la banlieue de Nouakchott ou aurait réussi à traverser les frontières.  Selon son entourage, Gora Guèye n’a pas bonne presse. Il  n’a pas de domicile fixe et par conséquent, son acte n’a pas surpris ses proches.

Cette agression passionnelle rappelle tant d’autres à l’image de celle de Ndeye Astou Kane, une lougatoise étranglée dans sa propre chambre par son copain mauritanien Aly Dieng en janvier dernier pour une affaire de jalousie.

I.Badiane

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge