Urgent : Dioudé Dandé Mayo/Bababé : Violente bagarre entre militaires marins et jeunes du village

Une violente bagarre a éclaté cet après-midi aux alentours de 18 heures au terrain de football du village de Dioudé Dandé Mayo entre des jeunes footballeurs de cette localité et des soldats de la marine nationale relevant du poste de surveillance installé depuis plusieurs mois dans ce village. Dioudé Dandé Mayo est située à 3 kilomètres de Bababé sur la rive du fleuve.

A l’origine de cette violente bagarre qui selon Abou Mika, un jeune témoins des scènes de violences a fait déjà quelques blessés parmi les éléments de la marine nationale opérant dans cette zone, le refus d’un groupe de soldats de la marine venu s’entraîner de partager l’espace de jeu avec les jeunes du village.

Ce groupe composé de 5 soldats et d’un lieutenant de la marine nationale a voulu selon une source qui s’est confiée à nous occuper de force à lui seul tout le terrain de foot en refusant aux jeunes du village de s’y entrainer. Chose à laquelle les jeunes ont opposé un niet catégorique.

Ils ont (les jeunes du village de Dioudé) ainsi apporté leur ballon et ont commencé alors à s’entrainer sur le terrain. Quelques instants après, les éléments de la marine habillés en civil, en tenue de sport quittent l’aire de jeu pour aller s’échanger avec leur tenu de combat. Six éléments débarquent avec leur lieutenant du nom de Brahim.

Arrivé sur les lieux, ils se dirigent vers l’un des jeunes du nom de Aboubacri Thiam, ils l’attrapent et se mirent à le rouer de coups de rangers rapporte notre source. Les cris de sa mère Mayri Diallo violemment bousculé par les militaires qui voyaient son fils tabasser ne dissuadèrent guère les éléments de la marine à reculer. Aboubacri réussit à s’échapper pour s’emparer de la canne de son père, Hamadi Thiam, un handicapé et se mit à taper les éléments de la marine qui le frappaient.

Aussitôt, les jeunes présents s’en mêlent et une pluie de cailloux s’abat alors sur les militaires qui sont obligés de battre finalement retraite à commencer par leur chef, le lieutenant Brahim qui trouva refuge au domicile de Abou Mika. Le lieutenant Brahim est désigné nommément par les jeunes d’être l’instigateur de cette bagarre.

Au crépuscule, les militaires partent à la gendarmerie porter plainte contre les 22 joueurs de l’équipe. La gendarmerie de Bababé a débarqué ce soir aux alentours de 20 heures et procédé à l’arrestation de 5 jeunes qui sont actuellement en garde à vue dans les locaux de la Brigade.

Les villageois sont sortis en masse pour s’opposer à ces arrestations mais les notables sont intervenus pour calmer la foule surexcitée qui replonge dans les souvenirs douloureux des événements de 1989. La gendarmerie recherche les 17 autres jeunes encore introuvables. Le chef du village de Dioudé et quelques notables sont partis à Bababé pour suivre les jeunes.

Ce soir, c’est la consternation et la peur dans le village de Dioudé Dandé Mayo qui n’a pas encore fini de penser les plaies des évènements de 1989. Les militaires venus combattre au fleuve Al Qaîda qui aujourd’hui occupent le territoire Malien et y fait régner la terreur se retournent maintenant contre les paisibles populations du village.

Jules Diop

Source: CRIDEM


Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge