URGENT. L’Armée algérienne a donné un ultimatum aux protestataires d’In Salah

(sud algérienRapideInfo:L’armée vient de donner un ultimatum aux protestataire d’In sSlah, avons-nous appris de sources locales.

La situation n’est plus sous le contrôle des autorités civiles à In Salah (sud algérien). Ce serait donc les autorités militaires qui auraient ainsi repris en main le dossier de la protestation contre l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste. Si l’on se fie aux derniers développements dans la localité, nous sommes en raison de croire que l’ANP a décidé de siffler la fin de la protestation.

A preuve ? Les activistes anti-gaz de schiste qui mènent un mouvement de protestation depuis décembre 2014 ont été sommés de quitter la place Somod avant lundi 9 mars.

Nous avons appris également que le chef de secteur aurait été remplacé par un autre officier. « L’Etat donc va utiliser encore une fois la force contre le peuple algérien », avance dépité Halim Feddal, militant associatif.

Si effectivement l’armée prend en main la répression des opposants au gaz de schiste, on sera devant un précédent qui nous rappelle la répression d’octobre 1988 quand l’armée est sortie dans la rue sous le commandement du général Nezzar. Le résultat on le connaît : près de 500 morts et des dizaines de personnes torturées.

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge