Urgent: Les étudiants interpellés seraient accusés d’être en communication avec des réseaux extérieurs


De sources sécuritaires présentes à Aioun, nous apprenons que les sept étudiants arrêtés seraient accusés d’avoir des relations avec un réseau de présumés terroristes qui se trouvent hors du pays.

Et nos sources de préciser que les sept étudiants sont répartis comme suit: 2 étudiants au département langue arabe, deux au département communication et trois au département des sciences islamiques.

A l’instant aucune information définitive et officielle n’a encore filtré de la part des services de la police sur les accusations portées contre ces étudiants, nous apprend des sources proches de ces derniers.

La police mauritanienne a arrêté dans la ville d’Aioun, 800 km au nord-est de la capitale Nouakchott, dans la matinée de lundi, 8 étudiants de l’université islamique d’Aioun, suspectés de liens avec les groupes islamistes au nord Mali.

Et selon ce qu’on affirmé des sources estudiantines dans la ville, la police mène actuellement une enquête avec ces étudiants après les avoir arrêtés dans une maison qu’ils ont loué e au cours de l’année scolaire en cours.

Et ces sources d’ajouter cinq de ces étudiants sont inscrits à la faculté des sciences islamiques alors que les trois autres à la faculté de la langue arabe.

Signalons que les zones est du pays connaissent une situation d’alerte sécuritaire à cause de la guerre au nord Mali qui a débuté avec les opérations de l’aviation militaire française contre les groupes islamistes armés.

 la redaction

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge