Urgent : Limogeage et mise en dépôt de deux ministres

detournement
Une source généralement bien informée, a révélé à leveridique Online sous le sceau de l’anonymat, le limogeage et la mise en dépôt dans les prochaines heures de deux ministres du gouvernement du Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf.

Les mêmes sources évoquent également la prise de mesures similaires à l’endroit de directeurs de plusieurs départements de l’Etat, accusés au même titre que les deux membres du gouvernement précités de gabegie et de corruption.

Ces révocations et emprisonnements interviennent selon les mêmes sources, après des contrôles organisés par l’IGE attestant des seuils de corruption et de gabegie intolérables dans les départements concernés et dans d’autres secteurs publics.

Si ce limogeage et cette arrestation interviennent, ce serait une première dans l’histoire politique mauritanienne, puisque, jamais une mise en dépôt simultanée de deux ministres n’avait été enregistrée dans le pays.

Par ailleurs, notons que des données indiquent que le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz observe de plus en plus une tolérance zéro vis-à-vis des prévaricateurs. Le fait que la prison pullule aujourd’hui de personnalités l’ayant soutenu ou de proches de l’homme fort de Nouakchott illustre à plus d’un titre que le chef de l’Etat n’autorisera jamais à ceux qui détournent les biens publics de rester impunis.

Ould Abdel Aziz aurait même donné ses instructions d’éliminer à l’éligibilité aux futures échéances législatives et municipales tout corrompu authentifié ou personnalité dont le dossier se trouve entre les mains de la Cour des comptes ou de l’IGE.

Il a donné également ses instructions de déférer directement en prison les prévaricateurs ainsi qu’à supprimer les marchés de gré à gré qu’ils concluaient avec l’IGE comme alternative à l’emprisonnement.

L’IGE intimait dans le passé à pousser les personnalités accusées de gabegie aux corrompus de verser les montants détournés illégalement pour éviter leur mise en dépôt. L’arrangement été conclu en discrétion.

Ce qui n’est plus toléré aujourd’hui sous la houlette du gouvernement Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, lequel a donné pour sa part des instructions fermes à l’Inspection pour poursuivre ses investigations sur la gabegie notamment dans les directions, de n’accepter aucune concession dans sa mission et de se limiter strictement dans ses enquêtes sur les fermes orientations de Son Excellence le Président de la République.

L’organisation du ministère de la communication et des relations avec le parlement d’une série de conférences-débat en marge des ruptures de jeûne axées sur le rôle des médias dans la lutte contre la gabegie et la corruption, est également une preuve irréfutable de la détermination de l’Etat d’aller de l’avant dans son combat contre les prévaricateurs.

Source : Le Véridique

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge