USA: Pour sa famille kényane, Obama a gagné « parce qu’il sait aimer les gens »

KOGELO – Kenya (AFP) – Kogelo, le village des origines kényanes de Barack Obama, a célébré mercredi la réelection du fils du pays, qui a gagné « parce qu’il sait aimer les gens », selon sa grand-mère, Sarah Obama.


La troisième femme du grand-père paternel de Barack Obama n’a pas de lien de sang avec le président américain réélu, mais ce dernier a fait savoir qu’il la considérait comme sa grand-mère paternelle, et il lui avait rendu visite en 2006 à Kogelo, quand il n’était encore que sénateur.

Très vite mercredi matin, le petit village de l’ouest du Kenya, niché dans les collines à une soixantaine de km du lac Victoria, a convergé chez « Mama Sarah ».

« En venant chez Sarah, nous accueillons Obama », scande la petite foule. Avant que la famille Obama n’invite les journalistes à une conférence de presse sur la pelouse du jardin.

« Il a gagné par la grâce de Dieu, » assure alors cette grande-mère de 90 ans. « Et aussi parce qu’il sait aimer les gens, il n’a pas le goût de la division. C’est pour cela qu’il a gagné, » ajoute-t-elle dans sa langue maternelle, le luo.

« La victoire de M. Obama résonne tout particulièrement dans le continent » africain, parce que « dans beaucoup trop de nos pays, les divisions ethniques s’opposent à la construction de sociétés prospères et tolérantes », a estimé, comme en écho à Sarah Obama, le Premier ministre kényan Raila Odinga depuis la capitale Nairobi.

Le Kenya « est, comme toujours, fier de ses liens » avec le président américain, a renchéri de son côté le président kényan Mwai Kibaki.

Pour la grand-mère de Barack Obama, la réelection de ce dernier est encore plus importante que sa conquête du pouvoir il y a quatre ans. « Il est revenu une seconde fois, et il a gagné, » lâche-t-elle.

Interrogée sur la déception des Kényans qui attendaient une visite du président Obama au cours de son premier mandat, « Mama Sarah » rétorque que « nous ne pouvons pas être amers ». Son petit-fils doit avant tout s’occuper des Etats-Unis.

 

Source:Alakhbar

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind