Vente des biens de « Ould Abdel Aziz » … Rien n’est impossible

mohamed_aziz_2_2010_2Des ONG mènent actuellement une campagne  cinglante contre le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, mettant l’accent sur l’inventaire de tous ses biens en numéraire et en nature, petits et gros, en Mauritanie ou à l’étranger tels que les palais, les titres fonciers, les comptes bancaires et autres visages de la fortune gigantesque détenue par le Chef de l’Etat mauritanien et son Epouse, la Première Dame Tekeiber Mint Ahmed, particulièrement en France.

Une campagne internationale qui est toujours  à ses débuts, mais qui augure un tournant dangereux et époustouflant, en raison de la ferme détermination de ces ONG  d’œuvrer inlassablement pour appliquer le même scénario, qui avait permis de confisquer et de vendre les richesses faramineuses du Président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali et de son épouse Leila Trabelsi, sur Ould Abdul Aziz et son cercle restreint.

Si cette démarche n’est pas impossible, comme c’est le cas pour la plupart des dirigeants africains, frappés par les malheurs de détournement des biens publics pour bâtir leur empire financier et foncier personnel et mis à nu par ces Organisation,  des difficultés persistent pour récupérer  les biens mal acquis, comme cela est arrivé dernièrement avec le secrétaire général du ministère de l’intérieur et de la décentralisation Mohamed Hadi Macina.

En effet, la plus grande  partie de cette fortune colossale et éparpillée accumulée au cours des dernières années par Ould Abdel Aziz  n’est pas attestée par des documents juridiques facilitant son  identification, sa confiscation et sa vente.

Source: Taqadoum

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge