Verdicts de la Chambre Correctionnelle du Tribunal de Nouakchott, l’Empire Islamique des Sables

chambre_correctionnelle_nouakchottAbou Cissé: La Chambre Correctionnelle du tribunal de Nouakchott a siégé la semaine dernière sous la houlette de son président, Ahmed Vall Ould Lezgham. Interrogatoires des prévenus, réquisitoires du Substitut du Procureur et plaidoiries des avocats de la défense ont précédé les verdicts prononcés sur les dossiers soumis ce jour à l’audience.

Vol

Mamadou Alpha, coupable de vol, a été condamné à 1 an ferme et devra payer 30.000 UM de frais de justice. Harouna Samba Bâ a écopé de 6 mois fermes pour vol de mouton et devra verser 6000 UM d’amende et 16.000 UM de frais de justice. Rappelons qu’il a été pris en flagrant délit sur place avec le mouton par les limiers de Sebkha 2.

Le mouton, sur ordre du Procureur de la République, a été restitué à son propriétaire le lendemain de son arrestation. Isselmou Ould Boubacar a pour sa part été condamné à 1an ferme pour vol et agression. Il avait giflé sa victime lorsque ce dernier, surpris en pleine nuit, essaya de lui bloquer le passage.

Le bruit réveillera les autres locataires qui se sont rués sur Isselmou, l’ont copieusement battu avant de le livrer à la police. Il devra payer 10.000 UM d’amende et le même montant pour les frais de justice. Abdoul Sow, larmes aux yeux, suppliera le Président de la Chambre de lui pardonner. Il s’est dit sous l’emprise du diable qui seul pouvait l’inciter à un tel acte. C’est la première fois qu’il est déféré au Parquet. Le Président la libèrera non sans lui conseilla de ne plus recommencer.

Seydou Bâ s’est retrouvé quant à lui avec une condamnation à 3 mois avec sursis, plus10.000 UM de frais de justice, alors que Sakhvi Ould Cheikh, bien de coupable de vol, a été acquitté. Le butin été restitué au propriétaire et c’est son premier délit. Il a été mis en garde par le président de la Cour en cas de récidive. Comme Abdoul Bâ, il a déclaré qu’il retournera dans son village natal et qu’il ne remettra plus les pieds à Nouakchott jusqu’à la fin de ses jours.

Escroquerie

Idoumou Ould M’boirick a été condamné à 5 ans de prison, plus 300.000 UM d’amende et 200.000 UM de frais de justice, sans compter le remboursement des sommes escroquées, soit 275.000 UM à une certaine Marième. Mihady Ould Mohamed Salem a également été condamné à 5 ans fermes pour escroquerie, plus 300.000 UM d’amende et 200.000 UM de frais de justice, ainsi que le remboursement à la partie civile, Ahmed Ould Abass, d’une somme de 677.000 UM plus 720.000 UM de dommages et intérêts. Alioune Ibrahima Sy a écopé de 1 an avec sursis. Sous couvert du titre de « marabout », il avait plumé un grand nombre de personnes qu’il avait promis de rendre riches. Ahmed Vall Ould Lezgham a décidé de le refouler dans son pays, le Mali, au lieu de l’envoyer en prison, une décision accepté par le Substitut du Procureur et l’audience.

Bagarre, eau de roche et consommation de drogue

Mahfoudh Ould El Id a été condamné à 1 mois ferme pour bagarre avec un policier. Quant à Ibrahima Sakho, il a écopé de 1 an avec sursis pour bagarre avec un agent routier, un Mesgarou. Il a cependant nié l’accusation, arguant que c’est ce dernier qui lui avait manqué du respect «il est impoli comme bien d’autre membres de son groupe », dit-il. Adama N’diaye a pris 6 mois fermes pour coups et blessures et devra s’acquitter d’une amende de 15.000 UM et le même montant pour les frais de justice.

Abdallahi Ould Cheikhany a lui aussi pris 3 mois fermes pour consommation de chanvre indien. Trois Marocaines, Hanoune Bouknon, Karim Moustapha et Fatim Zahra Abdallah ont écopé chacune de 2 ans fermes pour avoir comploté et battu une autre Marocaine à la plage. Elles ont coupés ses cheveux, l’ont barbouillée de sable. Chacune d’elles payera 20.000 UM d’amende et 80.000 UM de frais de justice plus 4.100.000 UM de dommages à la victime, Gihane Abdel Hamid. Hossein Ould Cheikh et Mamadou Fall ont été condamnés à 3 mois avec sursis et payeront individuellement 5.000 UM de frais de justice. Les policiers les avaient arrêtés en flagrant délit d’ébriété après avoir consommé de l’eau de roche. Ils n’ont pas nié à l’accusation.

Chèque sans provision

Un seul dossier a été jugé dans ce registre. Il s’agit de celui impliquant Samba Ould Saleck, condamné à 1 an ferme pour chèque sans provision. Il devra payer 40.000 UM d’amende et 60.000 UM de frais de justice, plus le remboursement de la somme 850.000 UM à un certain Baby Lamin Coulibaly.

Abou Cissé

Source: Cridem

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge