Verdicts de la Chambre Correctionnelle du Tribunal de Nouakchott, l’Empire Islamique des Sables

chambre_correctionnelle_nouakchottLa Chambre correctionnelle du tribunal de Nouakchott a siégé la semaine dernière sous la houlette de son Président, Ahmed Vall Ould Lezgham. De nombreux dossiers de droits communs ont été jugés et voici les verdicts :

Six condamnations pour vol en solitaire ou en association

Pas moins de six personnes ont été condamnées à des peines variant entre 3 mois et 1 an ferme pour vol en solitaire ou en association de malfaiteurs. Ce fut le cas d’un certain Ousmane Dieng qui a écopé de 1 an de prison ferme, 20.000 UM d’amende et 20.000 UM de frais de justice, mais aussi du duo formé par Mohamed Hamady et Abou Alassane qui ont été condamnés à la même peine, plus une amende de 80.000 UM et 40.000 UM de frais de justice pour chacun d’eux. Le nommé Tourad Ould Ghassem a également écopé de la même peine d’emprisonnement, malgré le fait aggravant d’ivresse au moment des faits.
Il devra payer 30.000 UM de frais de justice. Abeid Moulana Ould Ahmed a pris quant à lui 6 mois de réclusion fermes plus 20.000 UM de frais de justice alors que dans un autre dossier, le nommé Tah Ould Dah a été condamné à 6 mois avec sursis et 10.000 UM de frais de justice. La peine la moins lourde est celle infligée à Sidi Ould M’bareck, qui avait volé un mouton. Ses parents avaient trouvé un arrangement avec le plaignant qui avait retiré sa plainte lorsqu’il sut que Sidi ne jouissait pas de la totalité de ses facultés.

Peines lourdes pour chèques sans provisions

Haroun Diakité a écopé de 5 ans de prison ferme pour avoir remis un chèque sans provisions et il devra s’acquitter de 100.000 UM d’amende et de 100.000 UM de frais de justice, non sans oublier le remboursement de la somme de 3 Millions d’UM correspondant à la créance réclamée par le plaignant, un certain Moustapha Ahmed. Deux ans d’emprisonnement pour chèque sans provision également contre le dénommé Diya Sasse. Il devra payer 40.000 UM d’amende et 60.000 UM de frais de justice et rembourser la somme de 350.000 UM à un certain Brahim. Oumar Moctar Sow s’en sort mieux avec une condamnation à 1 an avec sursis, une amende de 10.000 UM et le même montant pour les frais de justice. Il devra cependant rembourser la bagatelle de 12, 500.000 UM à un certain Yacoub. Seule dame à comparaître dans ce registre, Fatimetou Mint Bah a été condamnée à 1 an avec sursis, 10.000 UM de frais de justice et le remboursement de 1, 650. 000 UM au dénommé Boilid Ahmed.

Deux dossiers d’escroquerie

Deux ans de réclusion correctionnelle et Un an ! Tels sont les peines qui ont été infligées à deux prévenus jugés pour escroquerie. Il s’agit de Mohamed Sidi, condamné à 1 an avec sursis, ses parents ayant au préalable réglé le délit avec le plaignant qui avait retiré sa plainte avant l’arrivée du dossier au Parquet. Le deuxième dossier jugé concerné un certain Aly Diallo. Il a été condamné à 2 ans de prison ferme et devra payer 120.000 UM d’amende et 80.000 UM de frais de justice plus le remboursement de la somme de 220.000 UM escroqués auprès d’un certain Cheikh Sidi.

Six comparutions pour consommation de drogue

Ahmed Salem Ould Mokhtar a été condamné à 3 mois d’emprisonnement fermes et 10.000 UM de frais de justice. Il a été pris en flagrant délit par l’Antidrogue. Même délit, même peine à l’encontre de Chérif Nagi mais aussi de Samba Mamadou Bâ dans des dossiers différents. Ont écopés de 6 mois avec sursis et dans deux affaires distinctes, Sidi Ould Khattry et Batty Aleyat. Le premier devra s’acquitter de 10.000 UM de frais de justice et le second de 20.000 UM. Même peine à l’encontre de Mohamed Lehbib.

Une seule affaire de bagarre

Mohamed Lemine a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis pour bagarre et devra payer 10.000 UM de frais de justice. Pour le même délit, Birame Niass a écopé de 2 mois fermes.

Source : Abou Cissé
Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge