Vers quelle issue se dirige l’affaire de l’ex secrétaire général du ministère de l’Intérieur?

12Mille et une interrogations se posent depuis quelques semaines sur l’itinéraire emprunté par l’affaire de l’ex6secrétaire général du ministère de l’Intérieur et de la décentralisationMohamed El Hadi Macina.
Désormais seul entre les mains de ses vigiles, après la libération du directeur administratif et financier du ministère de l’intérieur, interpellé dans le même dossier de perception de bakchich dans le compromis convenu avec la société britannique d’impression des bulletins de vote, Macina attend toujours d’être édifié sur son sort.
Il est d’autant plus solitaire et dans l’impasse, depuis que ses adversaires politiques locaux, au niveau de la Moughataa de Boghé, ont pris la décision de le critiquer sans ménage.
Macina ne s’entendait également pas beaucoup avec certains cadres des collectivités locales, qui ont commencé aussi à le vilipender, bien qu’il soit présenté comme l’une des « caisses » importantes de l’opération électorale, se contentant jusqu’à présent de laisser l’affaire suivre son cours.
Certains visiteurs de l’homme rapportent qu’il a été moralement affecté par son entrée en prison avant que sa situation ne se stabilise par la suite. Malgré des visites fréquentes enregistrées aux premières semaines de son arrestation,Macina reçoit de moins en moins de gens.
De nombreux observateurs se demandent vers où se dirige ce dossier ? Sera-t-il jugé et si oui, crachera- t-il toutes les vérités qu’il détient ou l’affaire sera contenue, conduisant Mohamed Hadi à garder sur lui tous les secrets.
Le pouvoir de Ould Abdel Aziz n’osera pas traduire l’ex-secrétaire général devant les tribunaux. Une option qui pourra conduire à une liberté provisoire et par voie de conséquence à tourner la parenthèse de ce dossier.

Traduit de l’Arabe par Cridem

Source : Meyadin

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge