Viande, poisson et légumes introuvables après l’Aïd El-Fitr

Soixante-douze heures après la célébration de l’Aïd El-Fitr, viande, poisson et légumes sont introuvables ou en hausse des prix dans les marchés de Nouakchott, témoigne Hbiba une restauratrice de la place.
La restauratrice s’adressait à Alakhbar en servant à un client un plat de riz dans lequel sont éparpillés de petits morceaux de poisson, de carotte et de chou pommé.

Les raisons de cette situation en sont que «les vendeurs et pêcheurs qui fêtaient loin de Nouakchott ne sont pas encore de retour», exilique-t-elle.

Au marché Lehmoum (près du Marché de la capitale) par exemple les consommateurs devront prendre leur mal en patience jusqu’à samedi prochain avant de revoir les étales de viandes, «car les bouchers n’égorgent que samedi ou mardi, et jusqu’à mardi dernier ils étaient en fête».

Pour ce qui est du poisson, les pêcheurs n’ont pas dérogé à leur habitude. «Ils ont déposé le filet et sont allés savourer les moments de l’Aïd el-Fitr auprès des siens loin de Nouakchott et jusqu’au Sénégal voisin pour certains».

«Du Sénégal d’ailleurs venaient la plupart des camions de légumes qui alimentent les marchés de Nouakchott., Et jusqu’à ce jour (mardi) les chauffeurs sont en fête. Il faut alors attendre quelques jours pour que le trafic reprenne son cours normal», pense Habiba

Source: alakhbar

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind