Vidéo : Ahmedou Vall Messaoud accable la France et Ould Abdel Aziz à propos de l’esclavage en Mauritanie

proposL’ancien Gouverneur et membre du directoire du Manifeste des Harratines,Ahmédou Vall Messaoud, a accablé dimanche sur la chaine Youtube WiKTV info laFrance et le présidentMohamed Ould Abdel Aziz à propos de la persistance de l’esclavage enMauritanie.
« Les esclaves et anciens esclaves (Harratines) n’oublieront jusqu’à l’extinction du soleil la négation de Ould Abdel Aziz de l’esclavage lors de sa conférence de presse à Nouadhibou, le 28 novembre 2015, où il a dit : pas d’esclavage enMauritanie et les Harratines n’existent pas », a déclaré M. Messaoud sur la chaîne Youtube WiKTV info.
« La proclamation par le gouvernement mauritanien d’une journée nationale de lutte contre l’esclavage, le 6 mars de chaque année, n’est que de la poudre aux yeux et dénote de la mauvaise foi et de l’opportunisme du gouvernement mauritanien à l’occasion de la visite du secrétaire général des Nations Unies enMauritanie« , a affirmé Ahmédou Vall Messaoud.
« Cette décision rejoindra le cimetière des lois et décrets mort-nés qui sont enterrés à la présidence de la république dont la loi n° 2015-031 portant criminalisation de l’esclavage et réprimant les pratiques esclavagistes, la loi n°2007-048 portant abolition de l’esclavage, le décret instituant les trois tribunaux à Néma,Nouadhibou et Nouakchott, l’ordonnance 81-23 portant abolition de l’esclavage, la loi de 1961 portant constitution de la Mauritanie et la feuille de route pour la lutte contre l’esclavage des Nations-Unies de mai 2014, les Conventions internationales de 1926 et de 1936 signées et ratifiées par la Mauritanie par lesquelles elle s’engageait à mettre fin de manière définitive à l’esclavage », a-t-il ajouté.
Dans cet entretien réalisé au lendemain de la visite du Secrétaire Général de l’ONU en Mauritanie, Ban-Ki Moon, et de la décision du gouvernement mauritanien instituant le 06 Mars « Journée nationale de lutte contre l’esclavage »,M. Messaoud s’est indigné de la sortie de l’ex-ambassadeur Hamoud Ould Ely, le 26 Décembre 2015 sur Chinguitti TV, avec le journaliste Abdel Maid Ould Brahim, affirmant qu’« il n’est pas important que tout le monde s’instruise, que c’est même normal qu’une partie de la population reste analphabète pour certains travaux puissent être exécutés ».
« Dans un autre pays, M. Hamoud serait convoqué par le Procureur de la République et je rapelle le cas d’Eric Zemmour en France. En Mauritanie, il est permis d’insulter les esclaves et anciens esclaves à volonté sans subir aucune conséquence », a réagi M. Vall Messaoud.
Au sujet des propos tenus par le Premier Ministre, Yahya Ould Hademine, lors de l’audience accordée fin décembre 2015 à l’ambassadeur de France, Joël Meyer,qui lui demandait la mise en œuvre des lois anti-esclavagistes lui a déclaré que laFrance était aussi un pays esclavagiste, que l’esclavage qui existe en Mauritanieétait similaire à celui pratiqué par la France, Ahmédou Vall Messaoud dira :
« Avec cette déclaration du PM, traitant le pays des droits de l’Homme et de la Révolution de 1789, Général De Gaulle, Victor Hugo et Napoléon Bonaparte ont dû se retourner plusieurs fois dans leurs tombes mais c’est bien fait pour laFrance qui, pendant la colonisation et après la colonisation, jusqu’à ce jour, n’a entrepris la moindre mesure pour libérer un seul esclave en Mauritanie. Qui sème le vent récolte la tempête. La France est d’ailleurs le grand fossoyeur des esclaves, par le décret du 12 Décembre 1905 abolissant l’esclavage dans toutes les colonies françaises sur les cinq continents exception faite de la Mauritanie Coppolani n’a pas voulu de son application ».
« Au demeurant, la plupart des ambassadeurs en Mauritanie viennent et partent comme des comètes sans que le plus proche de leurs voisins se rappelle de leur nom. Malheureusement, nous n’avons pas eu jusqu’à présent la chance d’avoir des diplomates de l’envergure de Jean-Christophe Rufin qui s’est opposé àAbdoulaye Wade à propos de la dévolution monarchique du pouvoir au Sénégal. Ou comme François Goldblat qui a pris une position ferme sur la démocratie et le respect des droits de l’Homme au Madagascar qui lui a valu d’être déclaré persona non grata. Ou encore Mme Marcia Bernicat, ambassadeur des USA auSénégal, qui s’est opposée publiquement et à la télévision, à Abdoulaye Wade au sujet de l’ampleur de la corruption au Sénégal« , a conclu Ahmédou Vall Messaoud.
Selon lui, l’esclavage est indigne d’un pays musulman comme la Mauritanie, comme c’est indigne d’un être humain d’exploiter un autre être humain. Il demande à cette occasion à la Communauté internationale de faire pression surOuld Abdel Aziz pour qu’enfin cessent ces actes de barbarie atroces et de faire le nécessaire pour que cela cesse sans délai, immédiatement et tout de suite.

Source : WiKTV info

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge