Viol : AMSME réclame l’examen ADN

amsmeconf

« Votez des lois qui nous protègent » c’est à travers ce slogan que L’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME) a tenu une conférence de presse au centre El wafa ce 24 décembre.

L’objectif de cette activité est de dénoncer le viol suivi de brûlure d’une fille de 10ans le 21 décembre décédée des suites de ses blessures et de condamner les violences faites aux femmes en Mauritanie en général.

Dans une déclaration la présidente de l’AMSME Zeinebou Taleb Moussa a lancé cet appel : « Nous voulons que les autorités prennent conscience de ce danger qui nous guette  et doivent prendre des mesures concrètes et urgentes » face à la recrudescence de ces types de violences. Par ailleurs la présidente de l’AMSME a aussi souhaité l’examen ADN pour les cas de viols.

Ces militantes des droits de l’homme  ont aussi demandé la présence de la police dans tous les lieux afin de jouir de la sécurité adéquate.

L’AMSME pour qui « ce problème touche toute la société mauritanienne » participera à un hommage qui sera rendu à la victime du 21décembre au carrefour Madrid ce 26 décembre de 16h-17h.

Source: Commission Communication AMSME

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge