«Violeurs…tuez-les», ont scandé des centaines de femmes- [PhotoReportage]


Penda Sogué, une jeune femme de 20 ans, a été violée et assassinée jeudi 28 mars dans un quartier périphérique de Nouakchott. Elle était en début de grossesse. Un viol collectif qui a suscité une vive émotion.

catsDes centaines de Mauritaniens, entre 1500 et 2000, en majorité des femmes et des jeunes ont marché aujourd’hui de l’assemblée nationale vers le ministère de l’inférieur pour dénoncer l’impunité dont bénéficient les auteurs de viol.

Parmi les marcheurs, beaucoup d’étudiants mais aussi des représentants d’associations de défense des droits de l’Homme. « Nous réclamons la pendaison des assassins de Penda » « Non aux violences faites aux femmes », « L’Etat doit assumer sa responsabilité.»

L’appel à manifestation a été lancé a travers la presse et les réseaux sociaux par Khaly Diallo.

Le 08 mars dernier, les associations de femme ont remis aux autorités mauritaniennes un avant projet de loi portant répression des viols et des violences faites aux femmes en général. Cette proposition n’a pas encore eu de suite. Le cas de penda Sogué pourrait être le déclic pour une législation plus dissuasive et plus protectrice des victimes de viol.

Avec Cridem, comme si vous y étiez…

Source :  Cridem

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge