Viol d’une esclave mineure à M’bout

Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA)

 Ira-violNous venons d’apprendre à l’Initiative pour le Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) qu’une enfant esclave, âgée de 13 ans et répondant au nom de Fatma Mint Amar Vall Ould Maham, a été victime d’un viol perpétré par un sexagénaire appelé Mohamed El Kowri Ould Bouzouma auprès duquel elle servait comme domestique. Le crime s’est déroulé dans la localité de M’bout (Wilaya de Gorgol) il y a de cela quelques jours. Alerté par les voisins, les gendarmes se sont portés sur les lieux et ont procédé, de très mauvaise grâce, à l’arrestation du violeur.  Mais aussi tôt, les forces obscurantistes se sont mises en branle pour éviter que  » l’honneur » de Ould Bouzouma ne soit entaché par une affaire si « futile ». C’est ainsi que le très influent Maa El Anïnine Ould Echriv est intervenu auprès des autorités administrative de M’bout pour limiter la publicité autour de l’affaire et en étouffer la résonnance. Pire, le juge de M’bout a adressé des menaces à peine voilées en direction de la victime en évoquant la possibilité d’une accusation d’adultère si les parents de cette dernière n’offraient pas une porte de sortie au violeur de petite fille!

                Ce sont les pressions exercées par les militants locaux d’IRA qui finirent par obtenir le transfert du dossier au tribunal régional de Kaédi (capitale de la Wilaya), ce jeudi 16 janvier 2014. Mais là aussi, le juge d’instruction a tenu à inculper la jeune enfant victime de viol de pratiques d’adultère! Le juge renvoie ainsi dos à dos une préadolescente victime de viol caractérisé et aggravé  de pratiques d’esclavage et un criminel récidiviste. En effet, Ould Bouzouma aurait violé par le passé la grande sœur de son actuelle victime quand elle en avait le même âge et alors qu’elle servait comme domestique dans sa maison, en somme une pratique visiblement courante et admise par tout un chacun!

                L’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste proclame:

                1- sa condamnation et son indignation devant le crime perpétré par le dénommé Mohamed Ould Bouzouma à l’encontre d’une enfant esclave, réclame, pour lui un châtiment exemplaire et exige la libération de la victime et sa prise en charge aussi bien au niveau sanitaire, moral, psychologique que social;

                2- sa condamnation sans appel de la connivence criminelle et insupportable entre les Autorités administratives et judiciaires de la Wilaya du Gorgol et les forces esclavagistes au détriment des Hratine;

                3- son appel réitéré à ce que cesse l’hégémonie aux relents  racistes de ressortissants d’un seul groupe social sur la justice, l’administration, l’économie et la religion en Mauritanie.

La Commission de Communication               Nouakchott   le  18 janvier 2014 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge