Violée, elle est accusée de « Zina » et punie comme son violeur

FILLE VIOLEE
Une jeune Ivoirienne du nom de Cecilia vient d’être placée sous contrôle judiciaire pour fornication ou « Zina ». Elle soutient pour sa part avoir été violée sous menace d’armes blanches par deux jeunes à la Plage des Pêcheurs.

Ces derniers l’auraient conduite dans un endroit isolé avant d’abuser d’elle. C’est un policier du nom d’Alioune Ould M’bareck, chef de la P.J du Commissariat de Tevragh-Zeina 3 qui serait tombé sur elle, alors qu’elle présentait un visage défiguré. Le policier parviendra à arrêter l’un des agresseurs, Idrissa Aw.

Son complice avait réussi à s’échapper. Tout en pleur, la jeune Ivoirienne avouera avoir été violée par les deux jeunes sous la menace de couteaux.

Les examens médicaux attesteront du délit. Déferrée au Parquet avec son présumé violeur, la fille a été entendue par l’un des Substituts de la République et le juge d’instruction du 5ème cabinet. Elle sera accusée de « Zina » puis placée sous contrôle judiciaire en même temps qu’Idrissa Aw qui avait nié les faits qui lui sont reprochés.

Abou Cissé

Source : L’Authentique

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge