VIOLENCES AUX FEMMES:Rapport accablant sur la recrudescence de ses pratiques en Mauritanie.

L’Association de femmes chefs de familles (AECF) a dénoncé « la recrudescence des violences contre les femmes qui continuent malheureusement à être couvertes par l’impunité » en Mauritanie, dans un rapport publié par cette ONG locale.

Le rapport présenté par La présidente de l’organisation, Aminettou Mint El Moctar, indique qu’au cours de l’année 2011-2012, son association a pu relever 1 333 cas de violences conjugales, 302 violences contre des filles domestiques mineures, 343 mariages forcés, 272 viols contre des mineures et 16 victimes de cas de traite de fille.

L’AFCF a lancé un appel à l’endroit des autorités mauritaniennes afin qu’elles agissent pour protéger les femmes face à la montée de la violence et à revisiter les lois existantes pour les harmoniser avec les chartes et conventions internationales de protection des droits et de la dignité des femmes dont le pays est signataire. « Il s’agit de chiffres qui concernent seulement la ville de Nouakchott », a précisé la présidente

. Selon Aminetou Mint El Moctar, « rares sont aujourd’hui, les réseaux de traite de jeunes filles qui ne disposent pas de leurs protecteurs au sein de la justice ou au sein de la police ».

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind