Visite du président de la République au Guidimakha : les préparatifs vont bon train mais aux risques d’empêcher les cadres locaux de se faire entendre.

GuidimakhaA la frontière avec le Mali à -Est et au sud –Est, le Sénégal au sud, le Guidimakha  où cohabitent  les Peulh, les  Maures et les  Soninké  se prépare pour accueillir le président de la république  à partir du 9 courant. Pour les   besoins des préparatifs de cette visite qui viendra  après  celle du Trarza, une série de rencontres ont eu lieu tant à Nouakchott qu’à l’intérieur de la région .Ainsi après  la réunion  tenue par les cadres et ressortissants  résidents à Nouakchott et qui a vu la participation des deux membres du gouvernements  et d’élus  de la région  , la fédération de l’UPR   a, au cours ‘une réunion organisée dans son  siège  à Sélibaby appelé à la mobilisation  pour donner un cachet particulier à la cette visite .. La ruée  s’en  est  suivie  avec  la venue des cadres et politiques de Nouakchott, qui  aux risque  d’effacer les cadres locaux ,après avoir rencontré l’administration et
s’être imprégnés  des commissions mises sur pieds  sont en visite à l’intérieur de cette wilaya où la soif, l’obscurité , des difficultés  liées à l’enrôlement et des problèmes  de  santé et  d’éducation s’ajoutent à d’autres  pour constituer le quotidien du citoyen lambda
C’est dans ce cadre donc qu’à  l’instar d’autres cadres  et d’élus, la députée Hapsatou Kane s’est rendue dans plusieurs localités des arrondissements de wompou, Gouraye et de Khabou  qui font parti de l’itinéraire  qui sera suivi par le président  à partir du 10 juin.

Pendant que  des envoyés de  Ba Ousmane, le Ministre de l’éduction nationale sont en tournée  dans le département de Sélibaby et celui d’ould yengé dans le cadre des préparatifs de la  visite présidentielle, une forte délégation   conduite par Mariem Diallo son épouse  arrive à Sélibaby en ce  vendredi ,5 juin
D’autres cadres à l’image de Sidney Sokhona, du député d’ould yengé et de l’inspecteur Ndiaye Souleymane sont signalés dans la région en vue  de réserver au président des pauvres un accueil  de mérite. Les préparatifs vont bon train oui .Mais  reste à  savoir si les cadres  locaux et les populations  pourront se faire entendre  et au moment où on redoute les infiltrations ?
. En  attendant la réponse  on peut dire qu’aux risques d’empêcher  les cadres locaux d’être vus  pour soulever les vrais problèmes de la région,  les venants de Nouakchott ont envahi le Guidimakha  au jour ((j)) moins quatre.

Amadou Bocar Ba/Gaynaako

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge