Visite présidentielle à M’Bagne: le commissaire de police à la retraite, Amadou Tidjane Niang mobilise….

Amadou Tidjane NiangVisite présidentielle à M’Bagne: «Nous avons l’obligation de taire nos querelles politiciennes, pour ensemble, porter haut la voix du département», préconise, le commissaire de police à la retraite, Amadou Tidjane Niang

Le président de la République islamique de Mauritanie arrive à M’Bagne le 30 mai pour une visite de travail et de contact. A cette occasion, les cadres du département se démènent comme ils peuvent : réunions, création de commissions et de logistique,  cotisations ou quêtes pour préparer l’accueil. Constatant et déplorant des préparatifs dispersés,  la tenue de deux réunions parallèles, l’une chez  le sénateur  Diop Abdoualye, l’autre chez Ba Bocar Soulé, maire de Bagodine,  Niang Amadou Tidiane, commissaire de police  à la retraite, membre de la commission financière  départementale trouve  que cette attitude  « n’est pas de nature à fédérer les forces du département».

Nouvellement  engagé  dans l’arène politique départementale, ceci, après  un long séjour  dans les pays du Golfe, M. Niang dénonce  « le fractionnement de cette arène politique» et «des  querelles politiciennes mesquines  ayant miné les rangs des forces du département, occulté les intérêts réels des populations au profit de certains  individus».

En effet, le département de M’Bagne, qui s’apprête à recevoir le président de la République est, d’après les indicateurs nationaux, l’un des plus pauvres du pays, en dépit de son immense potentiel hydro-agricole,  de son potentiel de cadres. D’ailleurs, certains cadres n’ont pas raté l’occasion, au cours d’une réunion départementale de déplorer cette situation et de réclamer plus de promotions pour les cadres du département.

Une situation que le président de la République  Mohamed Ould Abdel Aziz est en train de corriger, avec l’électrification de la capitale départementale, son désenclavement par la construction de la bretelle Niabina-M’Bagne, mais surtout grâce à la  construction d’une école de formation et de recherche agricole à  Dabbé, près  de M’Bagne,  pour répondre aux besoins des agriculteurs, l’exploitation des  périmètres de Thiéguelel et de Sorimalé,  croit savoir M. Niang

«  La visite du président de la République devait nous offrir donc  l’occasion de nous rassembler  pour l’accueillir, dans l’unité et  la maturité, le remercier, pour ces importantes  réalisations, en réclamer davantage pour  les populations », conclut-il

Les parlementaires priés de casquer dur

Au cours de sa réunion, la commission des  finances, présidée par Sao Abdoulaye, ancien maire de la commune de Niabina/Garalol a rendu publique son évaluation financière  pour l’accueil du président à M’Bagne. La facture devrait s’élever à près de 7 millions d’Ouguiyas. Il ressort de cette proposition que les trois parlementaires du département (les députés et le sénateur)  doivent débloquer chacun  entre 500  et 1 million d’Ouguiyas. Le reste est réparti entre les cadres du département. Reste à savoir si la commission des finances pourra mobiliser le montant avancé sur le terrain, pour sensibiliser les populations, disponibiliser des véhicules pour les  transporter  vers les sites d’accueil, les héberger et les nourrir pendant le passage du président. Les commissions créées  à cet effet sont déjà à pied d’œuvre. Mais les difficultés du moment risquent de peser fortement  sur les recettes.

lecalame.info

 

 

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge