Visite présidentielle: Les escales de Kiffa , Guerou, Kamour, Barkeol

3k1c9s47Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a entamé une tournée dans les wilayas de l’Assaba et du Gorgol, deux régions du Sud-Est mauritanien.

Elle intervient après ses déplacements dans les deux Hodhs (Est) et le Tiris Zemmour (Nord) et s’inscrit dans le même «cadre logique» : prise de contact avec les populations, lancement de travaux, suivi des chantiers et réunions avec les cadres.

Venu au milieu de matinée du 20 avril à bord de l’Embrayer 145 de la Mauritanian Airlines (MAI), le président mauritanien accompagné d’une forte délégation ministérielle a été accueilli par des milliers de personnes à l’aéroport de Kiffa qui tenaient toutes à lui serrer la main.

Et elles y tenaient tellement qu’il y eut des débordements, de la pagaille, des mêlées rappelant les matchs de rugby et même du pugilat.

Les personnes invitées par l’administration locale à l’aéroport  venaient de toutes les moughataa de la wilaya et sont en grande partie engagées dans des dynamiques partisanes et concurrentielles. Elles ont tenues à être visibles laissant parfois le savoir-vivre aller au diable ! La discipline a été curieusement mieux respectée par les populations lors de l’accueil populaire organisé entre l’aéroport de Kiffa et la résidence du Wali.

Monté à bord d’une tout terrain décapotable le Président est passé sur des kilomètres entre des haies humaines qui scandaient « Aziz ! Aziz ! » sous un soleil de plomb.

Après une brève pause dans la résidence du wali, le cortège présidentiel s’est déplacé vers l’entrée Nord de Kiffa pour la cérémonie de pose de la première pierre de la route Boumdeid-Kiffa, longue de 108km ; une route réalisée par l’ENER pour 13 milliards d’ouguiyas sur budget de l’Etat pour un délai de 30 mois.

Aziz a supervisé la cérémonie et donné l’ordre du lancement des travaux de cette route qui désenclavera, a-ton appris 18 localités. Deuxième étape du programme de la journée, une visite de suivi du chantier du grand Centre Hospitalier en construction à l’Est de Kiffa. Il s’agit d’un très grand chantier bâti sur une superficie de 12000 m2, où il y aura un pavillon pour les maladies infectieuses, un autre pour les grands brûlés, une centrale oxygène et un système d’assainissement et de traitement des déchets.

La fin des travaux de cet hôpital de 150 lits qui sera livré avec ses équipements pour un cout de 6,5 milliards d’ouguiyas est prévue en Novembre-Décembre 2015.

Sur le trajet menant au Centre Hospitalier, des habitants de Kiffa ont néanmoins scandé avoir soif exhibant des bidons vides. Autre étape du programme, la visite de l’école primaire de « Gomez » dans le quartier de la Jedida, une occasion de voir de prés, les problèmes de l’enseignement et d’envisager des solutions.

Après les écoliers, les sportifs étaient au rendez vous avec Aziz dans la cour de l’ancienne Maison des Jeunes de Kiffa pour une cérémonie de remise d’équipements sportifs.

Puis c’est la visite d’un centre de conditionnement et de vente des produits agricoles (légumes, et volaille) fournis par des jardins maraichers et des poulaillers de la région à Legrane, Bouhouvra, Virdows, Lemdheibeh, Kankossa1 et Kankossa2 dans la cadre d’un programme de lutte contre la pauvreté et d’appui à la valorisation de quelques filières supervisé par le Ministère de l’Agriculture.

Juste à coté, le président de la République a visité un centre de promotion et de vente du riz mauritanien monté par la Sonimex.

Des explications ont été fournies à cet effet sur une usine de décorticage acquise par la Sonimex et qui sera opérationnelle en septembre 2015 à Rosso. L’objectif poursuivi a-t-on appris est de « charrier les décortiqueurs vers l’amélioration de la qualité du riz mauritanien » qui est un riz ayant plusieurs qualités : il est fraichement produit, avec une faible fumigation, une faible intensité en produits de conservation et chimiques et il est aussi à la portée de la bourse du citoyen lambda avec 130 UM/Kg, alors que le riz étranger de qualité moyenne se vend au plus bas, à 180UM /Kg.

Après le stand de la Sonimex le cortège présidentiel s’est ébranlé en direction de l’hôpital régional situé au centre ville puis à l’école de santé qui forme des infirmiers.

En fin d’après-midi du 20 avril, le Chef de l’Etat a organisé une rencontre avec les cadres de l’Assaba dans la résidence du wali . Elle s’est prolongée au delà de 22 h et a été marquée par des interventions dominées par les problèmes superficiels, personnels, tribaux, locaux et rarement nationaux. La palme de la meilleure intervention est revenue à Mme Zeinebou mint Sideyni qui a lancé une alerte contre le danger des tribus demandant d’y remédier ou de donner un cadre légal aux tribus en les transformant en partis politiques.

Dans la soirée le Président a reçu les élus de la région. La rencontre s’est déroulée à huis clos.

Le 21 avril, après plusieurs arrêts dans les localités situées sur l’axe, le cortège présidentiel est arrivé à Guerou, deuxième grande ville de la wilaya de l’Assaba où un accueil chaleureux et anarchique lui a été réservé à l’entrée de la ville auquel s’est ajouté un deuxième accueil particulièrement grandiose où le chef de l’Etat a pris plusieurs bains de foule devant les locaux de la moughataa. A Guerou, Aziz a visité une école primaire et le centre de santé qui avait ce jour là une propreté très suspecte. Un des notables le lui signalé. «Regardez la terre est encore neuve, ils ont nettoyé ce dispensaire juste avant votre arrivée ».

Un autre notable qui collait au président comme son ombre a démenti les allégations du premier indiquant qu’il s’agit d’une propagande. « Tu es le suppléant de Slama, tu es de Teketoul (RFD) » lança-t-il à l’adresse de l’homme qui critiquait la situation du centre de santé.

Dans l’après-midi Aziz était en route pour la moughataa de Barkeol. En cours de route il s’est arrêté à Kamour pour suivre l’évolution des travaux de construction d’un pont sur un passage d’eau parfois dangereux en période de pluies.

L’infrastructure qui coutera plus d’un milliard d’ouguiyas va sécuriser la fluidité du trafic automobile avec les wilayas de l’Est et le Mali.

En fin d’après midi le cortège présidentiel était à El Ghaira puis à Barkeol la populeuse moughataa reliée maintenant par une nouvelle route de 87km à la « Route de l’Espoir » qui a été officiellement inaugurée par le président Aziz.

Dans la journée du 22 avril le cortège est attendu à l’arrondissement de Laweissi qu’il quittera en fin d’après-midi pour Boumdeid . Dans ces deux dernières localités l’activité présidentielle est axée-selon le programme- sur des visites de centres éducatifs, sanitaires ainsi que les barrages de Brouda et de Dahara.

Le périple en Assaba se termine à la moughataa de Kankossa avec une étape à Hamod et enfin, à Kankossa- ville où une extension de la centrale électrique est prévue.

Jeudi 24 avril, le président Aziz sera l’hôte de Kaédi, première étape d’une nouvelle tournée, cette fois, au Gorgol.

IOMS

Source: Elhourriya

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge