Voyage en danger : Après les mesquineries de Tunis Air, on a testé le service tiers-mondiste de Royal Air Maroc…

voyage en danger
Après un vol de retour terrible sur Tunis Air et près de 8h assis sur un banc faute du moindre dispositif pour prendre en charge les voyageurs en long transit de moins de 8H, nous avons raconté la chose car nous avions appris qu’à Royal Air Maroc c’était tout à fait autre chose.

On s’était alors promis de tester la RAM car on nous avait vanté une prise en charge dès que vous dépassez 6H de transit. En vérité, il n’en est presque rien même si la RAM est imbattable côté valise : vous avez droit en soute à deux fois 23kg quand chez Tunis Air vous n’avez droit qu’à un bagage de 20kg.

Mais avec Tunis Air vous n’avez pas besoin de trembler pour vos bagages quand avec la RAM c’est l’angoisse assurée, les vols de bagages à Casa faisant partie du voyage à telle enseigne qu’il se murmure ceci entre mauritaniens :

« Si tu veux qu’à Casa on ne te vole pas tes bagages, mets sur ta valise un nom européen et une adresse en Europe avec numéro de téléphone car les voleurs s’attaquent surtout aux mauritaniens du bled certains qu’ils sont résignés et qu’ils ne pourront rien faire à part se plaindre en vain à l’aéroport car les voleurs savent qu’en pillant les bagages des européens ils affectent les touristes et auront donc plus facilement affaire aux autorités marocaines ».

Plusieurs mauritaniens appliquent cette technique paraît-il très efficace sinon le plus simple c’est de prendre une assurance bagage à 10 euros le bagage. L’assureur ne chôme pas, il faut faire la queue, c’est dire combien la réputation de Casa n’est plus à faire.

Côté transit, c’est pas Tunis où en tant que mauritanien vous avez au moins de droit d’aller vous dégourdir les jambes en plein air en sortant sans visa pour aller en ville si ça vous chante. Pour Casa, sans Visa vous n’êtes pas autorisé à sortir de l’aéroport sauf si vous êtes européens ou sénégalais qui seuls seront envoyés dans un petit hôtel charmant me dit-on à l’extérieur avec une piscine.

C’est autre chose que rester 7h dans l’aéroport avec autour les portes d’embarquement avec tout le bruit qu’on imagine à moins d’aller plus bas dans un des petits restos enfumés ou dans un hôtel à l’intérieur de l’aéroport à vos frais même si la compagnie vous annonce au départ de Nouakchott qu’à partir de 6H de transit on s’occupe de vous.

En vérité, au service de transit, on m’a expliqué que c’est à partir de 8H pile, si vous avez 7H45, ils vous envoient dans la zone d’embarquement à moins que vous ne sachiez qu’il existe une salle de transit cachée, connue des seuls initiés, auquel cas il vous faudra batailler pour y avoir droit. Pendant 1H, on m’a envoyé en haut en bas à gauche à droite jusqu’à ce que je tombe sur un jeune à qui j’explique encore une fois qu’on m’a parlé d’une salle de transit pour ceux qui restent plus de 6H.

Enfin j’ai pu prendre une navette en croyant trouver ceci comme je l’avais annoncé la dernière fois :

« La compagnie a procédé à la rénovation complète de salle de transit situé au Terminal 3 de l’Aéroport Mohamed V et ce, pour un meilleur confort de ses clients. Cette rénovation comprend entre autres ; le mobilier, les distractions et les prestations. Inauguré en 2008, le salon de transit de Royal Air Maroc s’étale sur une superficie de 900 m2 et comprend cinq zones: repos, restauration, divertissement, Business Center, salle de prière et aire de jeux pour les enfants.

Plus d’un million et demi de passagers de Royal Air Maroc transite chaque année via Casablanca, soit une moyenne plus de 4.200 passagers par jour. La salle de transit de la compagnie au Terminal 3 de l’aéroport Mohamed V de Casablanca accueille une centaine de passagers par jour »

http://chezvlane.blogspot.com/2012/11/hier-soir-terreur-en-plein-vol-dans.html

900 m2 ? Tu parles ! En vérité c’est une salle climatisée bien propre qui doit faire la superficie de deux terrains de tennis autant dire pas grand-chose car c’est divisé en trois petites parties : la petite mosquée à savoir une petite pièce à côté des toilettes, le reste de l’espace comprend un coin télé, un coin restauration à savoir quelques tables, de confortables canapés où on peut s’étaler, quant à l’aire de jeu pour les enfants, pas vu.

Heureusement ! car s’il n’y a que vous dans cet endroit, il y règne alors un silence fantastique mais au moindre bruit cela devient infernal car absolument rien n’a été fait pour atténuer le bruit et le wifi est médiocre. Sur place vous recevrez un vieux sandwich sec, un coca tiède, un yaourt et de l’eau à volonté. Le personnel est formidable même s’il s’ennuie à périr car l’endroit est triste.

Bilan : si c’était à refaire, malgré une nourriture sinistre contrairement à Tunis Air où ils sont plus corrects, pour aller en Europe, à défaut d’Air France direct quand c’est abordable, je reprendrai la RAM pour le nombre de bagages permis, la salle de transit mais on demande à l’ambassade à Nouakchott de délivrer des visas de transit afin qu’on puisse sortir de l’aéroport et aller dans ce petit hôtel à l’air libre. Ce n’est certainement pas trop demander.

Quant à Tunis Air avec un personnel navigant formidable, des avions corrects, qu’attendent-ils pour faire face à la concurrence ? Pourquoi un bagage ? Pourquoi rien n’est prévu pour le transit entre 6 et 8H ? Je crains que les européens n’aient droit à un meilleur traitement quand nous autres frères africains on nous méprise royalement.

Il faut dire que les mauritaniens en déplacement venant d’Arabie ont des comportements inadmissibles. Ils ne respectent rien et se croient tout permis. Il faudrait leur donner des cours de savoir-vivre mais c’est impossible car ils en sont fiers comme si être gonflé à vide, susceptible pour rien et malpoli en tout était la marque d’une forte personnalité « qui casse les pierres » ;critère d’absolue noblesse pour ces gens-là qui pensent que c’est cela être d’authentiques maures et non des esclaves des manières occidentales. A qui la faute ?

On n’est jamais que le produit de sa culture à moins d’avoir un regard ouvert et lucide sur celles qui nous entourent afin d’en tirer le meilleur et ne pas rester en marge de l’éducation. Hélas, la mauritanie a tellement souffert de la domination de la confrérie des médiocres que cela déteint sur les dominés désormais aussi complexés qu’ils paraissent fiers de l’être…

Publié par Vlane.A.O.S.A

Publicité

Mauritel

Speak Your Mind