Walis de Nouakchott : Le partage arbitraire

djibril_diaw_cineast_mauritanien

La nomination des trois Walis qui a vu la reconduction de l’ex-Wali du district de Nouakchott vient confirmer la politique flagrante d’exclusion des autres composantes du pays.

Voila qui consacre une fois de plus le manque de courage et de cohérence d’un homme qui simule un discours unitaire, une politique égalitaire et qui passe outre dans les décisions.

Comment expliquer cette décision autre que par une volonté manifeste de réduire l’image de la Mauritanie à un cercle de privilégiés issus du sérail du « prince charmant ». Suffisant pour relancer le débat sur l’égalité entre les citoyens appelés à partager équitablement les richesses du pays et à bénéficier des mêmes avantages.

Cette situation est de plus en plus accentuée par un silence coupable dans les milieux politiques et des droits de l’homme qui observe la réédition des mêmes scènes. Il est inconcevable que la division de la ville de Nouakchott en trois zones administratives dictée par le souci de rapprocher l’administration du citoyen ne prenne pas en compte aussi la diversité ethnique du pays. On ne dira pas que les autres composantes n’ont pas de compétences pour occuper les postes recherchés ni la probité morale pour être nommés.

Si les raisons politiques d’appartenance au Parti au pouvoir donnent la prééminence à ces nominations les laudateurs issus des communautés exclues dans le partage ne manquent pas. Cette politique de marginalisation continue est apparemment voulue et entretenue par l’homme aux commandes qui ne cesse de cracher dans sa soupe et de se dédire au fil des déclarations.

Cela n’échappe pas à ceux qui ont désormais tiré les leçons des jeux d’élimination accélérée des franges dites injustement minoritaires. Si l’exemple vient d’en haut il sera pris au vol par tous ceux qui auront la garantie de construire leur Mauritanie selon leurs rêves sans se faire le moindre souci sur la nécessité de reconnaitre à chaque citoyen ses droits. Le prochain mouvement très attendu dans le corps diplomatique ne dérogera pas à cette règle d’une Mauritanie mesurée’ au compas et à l’équerre. Aziz n’aura aucune honte à laisser passer la division nationale à travers ses décisions.

Amadou Diaara

 

Toute reprise partielle ou totale de cet article doit faire référence à www.rimweb.net

Brochure MOIMA Annonces1 Brochure MOIMA Annonces1

Exprimez vous!

CommentLuv badge